Conflit minier entre deux villages de Kérouané: la mine litigieuse militarisée

0
501

Selon une source officielle, les affrontements du 13 septembre entre le village de Salabédou, dans la sous-préfecture de Massadou, préfecture de Beyla et celui de Madina, dans la sous-préfecture de Damaro, dans Kérouané autour d’une mine d’or, ont fait 9 blessés dont 5 du côté de Salabédou. D’ailleurs l’un des blessés de Salabédou a succombé à ses blessures. On dénote également un cas de disparu.

Face aux violences, les autorités préfectorales de Kérouané et de Beyla se sont rendues sur les lieux le vendredi 14 septembre dernier pour tenter d’y ramener le calme. Interrogé, Mamady Saran Condé, le Secrétaire général chargé des collectivités décentralisées à Kérouané a déploré les dégâts avant d’interpeller les uns et les autres au calme.

Afin de prévenir de nouvelles violences, les autorités préfectorales de Beyla et de Kérouané ont décidé de mettre un PA militaire pour empêcher les orpailleurs de deux villages d’exploiter la mine litigieuse.

 Il faut, par ailleurs, rappeler qu’il n’y a pas longtemps, ces deux villages s’étaient affrontés autour de la même mine d’or. Le calme fut ramené à l’époque grâce à la médiation des préfets de  Kérouané et de Beyla.

Retenez qu’aucune arrestation n’a été enregistrée pour des fins d’enquête.
Pour le moment, il règne un calme précaire de ses deux cotés.