Conflit USA-Iran : la Chine exhorte les deux pays à la retenue

0
417

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires Etrangères, Lu Kang, a participé, mardi 9 juillet 2019,  à une rencontre organisée, au Centre de communication de la presse internationale de Chine (CIPPC) sis à Pékin. Plus de soixante-dix journalistes venus de plus de soixante pays d’Afrique, d’Amérique et d’Asie, en séjour de formation, y ont pris part.

Interrogé en marge de cette rencontre sur les tensions au golfe notamment entre les Etats-Unis et la République islamique d’Iran, M. Lu Kang, n’est pas allé du dos de la cuiller.  Il a affirmé que son pays, la deuxième économie mondiale, s’est toujours opposé à une guerre quelconque car elle mène le plus souvent à de lourdes pertes en vies humaines, à des destructions des biens matériels et à un flux massif de réfugiés.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères dira que la Chine espère que « les deux parties [feront] preuve de retenue ».  Mais, selon lui, « la campagne de pression maximale lancée par les États-Unis est à l’origine des tensions actuelles ».

Par ailleurs, Lu Kang a également lancé un appel à l’Iran qui doit « faire preuve de retenue en matière d’enrichissement d’uranium et à ne pas dépasser la limite autorisée par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique ».

Avant de prévenir : « j’espère que les États-Unis ne négligeront pas les conséquences d’une éventuelle guerre dans le Golfe », car, elle pourrait engendrer l’effondrement de l’économie mondiale déjà « gravement compromise ».

Outre ce sujet qui fait l’actualité, M. Lu Kang est revenu sur l’ouverture de son pays au monde à travers la création du CIPPC qui est de nos jours un véritable outil non seulement de coopération internationale mais aussi un facteur d’intégration sociale. Puisque le CIPPC est devenu « une fenêtre pour connaître davantage la Chine » et permet de côtoyer plus de Chinois dans leur vie quotidienne.

Enfin, M. Kang a rappelé que la Chine va toujours continuer à apporter une aide aux pays en voie de développement en matière de constructions d’infrastructures, de barrages énergétiques, la formation, le développement technologique et agricole, etc.

Faut-il noter que cette rencontre s’est tenue en présence des directeurs du CAPC, du CAPPC, du CLAPC et de la Directrice du CIPPC, Jiang Qi.

Amadou Kendessa Diallo, depuis Pékin, pour Guineenews©