Conquête de la mairie de Matoto : quand l’UFR se fait « draguer » par le RPG et l’UFDG sans succès

janvier 13, 2019 2:26
L’installation des élus locaux issus des communales du 4 février 2018 peine à être définitive, notamment à Conakry où sur les 5 communes que compte la capitale, celle la plus importante géographiquement peine à avoir à sa tête, son dirigeant.
Et pour la conquête de cette mairie, l’Union des forces républicaines (Ufr) a semblé être la coqueluche des deux partis en lice, notamment le parti au pouvoir et le principal parti d’opposition. C’est du moins la confidence révélée par Sidya Touré ce week-end, à Conakry.
Selon l’ancien Premier ministre, les candidats Kalémodou Yansané de l’Ufdg et Mamadouba Toss Camara du Rpg Arc-en-ciel sont venus séparément le rencontrer pour solliciter son soutien.
Droit dans ses bottes, Sidya Touré déclare leur avoir dit que « lorsqu’il y a un contentieux, la voie à suivre, c’est de recourir à la justice. Point barre ! »
L’élection du maire de Matoto a été émaillée de contestations le samedi 15 décembre 2018. Toute chose ayant emmené le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, le général Bouréma Condé, à décider de la reprise de ce vote dont chacun des deux partis en lice dit s’en sortir victorieux.