Consultation des forces vives : Hadja Rabi recadre et affirme que « le CES n’a pour le moment pris aucun engagement »

0
201

La deuxième session ordinaire de l’assemblée plénière du Conseil Économique et Social (CES) pour l’année 2019 s’est ouverte ce mardi 17 septembre, a-t-on constaté au siège de l’institution à Kaloum. La présidente du CES a profité de cette occasion pour préciser que son institution n’a pour le moment pris aucun engagement par rapport aux consultations en cours des forces vives avec le Premier ministre. Du moins jusqu’au 22 septembre prochain, date  butoir à laquelle son institution doit lui faire parvenir son avis.

Prenant la parole, le ministre conseiller spécial président de la République chargé des relations avec les institutions républicaines, Mamadou Lamine Fofana a rappelé que cette session comme d’habitude, s’ouvre dans un contexte socio-politique marqué par l’exécution d’un vaste programme de développement économique et social à travers le Plan National du Développement Economique et Social (PNDES). « A cela s’ajoutent les perspectives des consultations nationales qui n’nécessitent l’engagement de toutes les institutions républicaines au sein de la nation guinéenne », a-t-il fait savoir.

Dans son discours d’ouverture de la session, la président du CES Hadja Rabiatou Sérah Diallo a précisé que pendant sa rencontre avec le Premier ministre dans le cadre des consultations autour des questions liées à l’organisation des élections législatives et le projet de la nouvelle Constitution, son institution n’a pris aucun engagement.

« Il s’agit de permettre aux conseillères et conseillers de se déterminer, dès le début de cette session, sur les différentes questions. Le Premier ministre Ibrahima Kassory Fofana a accepté que le CES lui fasse connaitre son avis avant le 22 septembre 2019 », a-t-elle fait savoir.

Poursuivant, Hadja Rabi Diallo a fait comprendre que la deuxième Session ordinaire 2019 de l’assemblée plénière du CES se tient, quelques mois avant l’Assemblée générale élective de l’Union des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires des Etats et Gouvernements membres de la Francophonie (UCESIF), prévue le 04 décembre 2019 à Conakry.

D’après elle, cette importante rencontre internationale de l’UCESIF qui comprend 23 pays membres sera l’occasion de faire le bilan de la présidence roumaine. « Elle consacrera aussi l’élection du Conseil Economique et Social de Guinée à la présidence de cette institution pour la mandature 2019-2021 », a-t-elle annoncé.

Comme toutes les mandatures, Hadja Rabi Diallo a souligné que celle du Conseil Economique et Social aura un thème central intitulé : « La diversité culturelle dans l’espace francophone au service du développement durable des pays membres de l’UCESIF ».

En vue de faciliter les futurs échanges entre les pays membres de l’UCESIF autour de ce thème central, la présidente du CES Hadja Rabi Diallo a exhorté les différentes commissions de travail du CES à s’investir pleinement dans les préparatifs de l’Assemblée générale élective de l’UCESIF. « Le succès de l’organisation sera, à la fois, un honneur pour l’institution et tout le pays », a-t-elle précisé.