Contentieux électoraux : la Cedeao et l’UA appellent les candidats à recourir aux voies légales

0
559

Au deuxième jour de l’après scrutin, la CEDEAO et l’Union africaine se sont toutes félicitées du bon déroulement du vote en Guinée. L’organisation ouest-africaine a surtout salué « la patience et le civisme » des électeurs, les appelant à maintenir leur comportement exemplaire jusqu’à la proclamation définitive des résultats provisoires.

Dans leurs différents rapports préliminaires lus par l’ancien Premier de Cabo-Verde  Jose Maria Neves et l’ancien Premier ministre gabonais Matata Ponyo Mapon, respectivement chef de la mission d’observation électorale de la CEDEAO et de celle de l’UA, les deux institutions africaines ont appelé les candidats à recourir aux voies légales pour le règlement des contentieux électoraux. « La mission lance un appel aux candidats en lice pour l’élection présidentielle à respecter les résultats issus des urnes et les exhorte à recourir, en cas de besoin, aux voies légales pour le règlement de tout contentieux électoral, pour préserver la paix, la stabilité et la démocratie », indique Jose Maria Neves, chef de mission de la CEDEAO.

Pour sa part, le général Françis Awagbè Béhanzin, commissaire aux Affaires politique, paix et sécurité de la CEDEAO, a invité les candidats d’éviter des déclarations qui ne sont pas de nature à faciliter la tâche, ni à la communauté internationale, ni au peuple guinéen, ni à eux-mêmes.

Les observateurs internationaux lancent cet appel au lendemain de l’auto-proclamation de Cellou Dalein, principal adversaire d’Alpha Condé, comme le vainqueur de l’élection présidentielle. Une auto-proclamation intervenue alors que la Commission électorale nationale indépendante (CENI), institution en charge de l’organisation des élections en Guinée, n’a pas encore proclamé les résultats provisoires.