Contentieux : Les commissaires frondeurs de la CENI attendus à la Cour constitutionnelle ce jeudi

0
501

Les commissaires de la commission électorale nationale indépendante (CENI) qui ont suspendu leur participation au processus électoral en cours sont attendus à la cour constitutionnelle ce jeudi. Sur invitation de l’institution, ils seront entendus sur ce qu’ils reprochent à la gestion de l’organe de gestion des élections par son président Amadou Salif Kébé.

Tout est parti d’une lettre d’information que les 7 commissaires issus de l’opposition
ont adressée à la cour constitutionnelle pour attirer son attention sur ce qu’ils appellent « dysfonctionnements » dans l’institution.

Joint au téléphone par Guineenews, le commissaire Alhassane Makanéra confirme le rendez-vous que la cour constitutionnelle a donné aux personnes concernées pour demain jeudi 8 janvier à 13 heures GMT au siège de la cour constitutionnelle.

Cependant, le directeur du département juridique de la CENI précise que « ce n’est pas les (7) sept » qui iront. Mais que « c’est une délégation… »

Toujours au téléphone de votre quotidien électrique, notre interlocuteur ajoute que « c’est autour du document qui a été déposé… »

Et d’ajouter: « on a fait une lettre d’information pour que la cour se saisisse du dossier, parce que nous n’avons pas le droit de saisir la cour. C’est le président de la CENI qui peut la saisir. Or l’action est contre le président de la CENI… »

Poursuivant, le commissaire Kaké confie que « la technique c’est d’expliquer à la cour avec  une lettre d’information, parce qu’elle n’a pas la possibilité de rejeter une lettre d’information… Si elle connaît qu’il y a dysfonctionnements en tant qu’organe régulateur, elle est obligée d’agir… Si on saisissait la cour, elle aurait déclaré l’irrecevabilité de notre demande par défaut de qualité… »

A noter que la rencontre de demain pourrait permettre aux « plaignants » de développer davantage les griefs qu’ils ont contre la CENI. La lettre d’information n’ayant pas pu contenir tous les détails.