Contenu local : GAC va créer un centre de formation à Boké pour la mécanique des véhicules légers

0
766

Le besoin en personnel qualifié pour l’entretien des véhicules légers modernes est pressant en Guinée, notamment dans les zones minières. Pour corriger ce déficit, Guinea Alumina Corporation (GAC) et ses partenaires ont décidé de mettre en place à Boké un centre de formation en maintenance de véhicules légers dénommé « Centre de formation Rio Nunez.»

L’étude de faisabilité de ce projet a été présentée ce mercredi 11 décembre 2019 à Conakry en présence des autorités administratives et élus locaux de Boké, notamment le gouverneur, le préfet, quelques maires et sous-préfets de la localité.

Selon la responsable du projet, Mme Moudatou Bah, le projet vise à former les jeunes diplômés des CFP, de l’ENAM ou de CEPERTAM qui possèdent déjà des connaissances techniques de base afin de leur permettre d’améliorer leurs compétences et d’être opérationnels et efficaces sur le marché du travail.

«Chaque année, on compte former 25 jeunes. Et un ou deux d’entre eux seront recrutés par GAC et les autres seront mis à la disposition du marché », souligne-t-elle, avant de préciser que le recrutement se fera à travers un concours national.

«Pour GAC, ce projet vise également à contribuer de manière durable au développement des compétences au niveau de Boké mais aussi à l’augmentation de sa contribution au développement du contenu local qui inclut le transfert de connaissances et de technologies, l’emploi et les achats locaux», précise-t-on au niveau de l’entreprise.

Mme Aissata Béavogui, Directrice générale de GAC, explique les motivations de la mise en place de ce centre de formation : « Nous avons un besoin fondamental d’externaliser la maintenance de nos véhicules légers. Cette vision, c’est vraiment le contenu local, le renforcement des capacités parce qu’avant, dans les garages de GAC, on utilisait les expatriés. Puisque la maintenance de nos véhicules doit être pérenne on a pensé avoir un centre de formation pour la maintenance des véhicules légers et qui a pour but, pour la première phase, d’absorber les premiers lauréats de ce programme, au niveau de notre garage externe. Et les autres pourront aussi avoir accès à d’autres marchés. Mais ce qui est important de noter, c’est que c’est un renforcement de capacités. »

Plus loin, elle fait savoir que dans le centre de formation Rio Nunez, les lauréats auront accès à une formation de niveau international avec les derniers outils, car l’objectif est de leur permettre d’avoir des connaissances techniques sur la maintenance des véhicules légers modernes.

Le gouverneur de la région administrative de Boké, colonel Siba Loholamou, se dit très heureux de constater que GAC s’implique dans la formation et l’emploi des jeunes.

« Il s’agit de mettre en place à Boké un centre de formation pour la formation des jeunes diplômés qui n’ont pas eu la chance d’avoir de l’emploi pour leur permettre d’avoir de l’emploi. Au niveau des mines aujourd’hui, le problème d’emploi est une préoccupation. Lorsque vous n’avez pas la formation qualifiée on ne peut pas vous prendre même si vous êtes de la localité. Il faut avoir la qualification. Alors un centre qui vise à donner cette qualification est le bienvenu et ça va changer un peu la donne au niveau de la localité », a-t-il rappelé.

Le préfet de Boké se dit également satisfait de l’initiative de GAC : « Je suis animé d’un sentiment de satisfaction et de d’espoir parce que c’est pour l’emploi. La formation de ces jeunes va amener à renforcer leurs capacités et à ouvrir des créneaux pour être employés dans les différentes entreprises. »