Contestations des résultats : Dès mardi prochain, l’opposition reprend ses manifs

mars 23, 2018 10:41
0

Apparemment l’opposition guinéenne n’est pas prête à renoncer à ses manifestations jusqu’à la satisfaction de leur revendication. Réunie ce vendredi au QG de l’UFDG à la Minière, les leaders des partis politiques de l’opposition ont annoncé par la voix de leur porte-parole, une série de manifestations dès la semaine prochaine.

Elles commencent le mardi 27 mars par une journée ville morte suivi le mercredi, du sit-in (avorté la semaine dernière, NDLR) des femmes de l’opposition devant le ministère de la Justice, a annoncé Alhousseny Makanéra Kaké à la presse au sortir de leur réunion.

Le jeudi 29, la journée sera marquée par une marche pacifique organisée cette fois par les responsables locaux des différentes communes de Conakry, chacun dans sa commune respective. Cette marche du jeudi s’étendra également à l’intérieur du pays où l’opposition conteste les résultats des communales, notamment à Manéah, Kindia et Dubréka, précise M. Kaké.

La semaine en huit, c’est-à-dire à partir du 2 avril, l’opposition projette d’organiser une série de manifestations dans les capitales régionales du pays. Le bal sera lancé, selon Makanera, à Boke où tous les leaders vont se transporter pour organiser un « grand meeting ». Ce, pour exiger la publication « des vrais résultats » des élections communales.

Par la voix de son porte parole, l’opposition a par ailleurs déploré l’attitude des forces de sécurité hier jeudi, qui, selon lui, ont violé la loi en les empêchant de faire leur marche. « Nous condamnons leur acte et les invitons à plus de responsabilité et de discipline dans l’encadrement des manifestations « , a conclu M. Kake.