Convocation de Abou Bakr : Dr Oussou dénonce une tentative de musellement de la presse

août 19, 2019 4:32

Conformément à la plainte qu’il a reçue, le directeur général de la Radio Lynx FM a répondu présent à la direction de la police judiciaire sise à Kaloum. Venu lui apporter son soutien, le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée Dr Oussou Fofana a estimé que le dossier est vide.

« Au nom du président de notre parti Cellou Dalein Diallo, je suis venu apporter notre soutien total à Abou Bakr et à la presse nationale. Ce qu’ils sont en train d’utiliser relève de l’intimidation. Si vous regardez bien, vous trouverez que le fond est vide. On ne doit pas convoquer quelqu’un parce que ce dernier a passé la parole à une tierce personne.  Abou Bakr n’est pas Doussou Condé. Doussou Condé était militante du RPG Arc-en-ciel. Elle connaît le RPG Arc-en-ciel. Elle est déçue et c’est pourquoi elle dévoile les faiblesses du parti. Cela n’engage pas Abou Bakr », a déclaré Dr Oussou Fofana.

Poursuivant, le vice-président de la deuxième formation politique du pays accuse Alpha Condé de vouloir museler la presse. « Nous sommes dans une situation déplorable parce que celui qui est président aujourd’hui a passé 40 ans de sa vie dans le combat pour la démocratie. L’autrefois quand il a été arrêté, la presse l’a accompagné.  Et parmi ces journalistes M. Souleymane Diallo, le propriétaire de Lynx FM était en avant. D’ailleurs M. Alpha Condé, lui-même, a cité Souleymane Diallo dans son livre. Comment pouvez-vous imaginer qu’un homme qui a passé 40 ans, qui a été emprisonné pendant cinq ans ici et une fois devenu président de la République peut vouloir fouler au sol les libertés fondamentales. Nous disons que c’est inacceptable », a lancé Dr Oussou Fofana.

Pour lui, tous ces agissements sont de nature pour le président Alpha Condé de s’octroyer un troisième mandat. « Ils sont dans leur programme de troisième mandat. La stratégie consiste à menacer, à museler, à fermer, à détruire la presse guinéenne », a dénoncé l’opposant.

A noter que le dossier de Abou Bakr vient d’être déférer au tribunal de première instance de Dixinn sur insistance des avocats de la défense qui dénoncent un vice de procédure.