Coopération: célébration riche en couleurs de la « Journée Belge » à Conakry

0
3205

A l’initiative de l’Ambassade de Belgique en Guinée, en symbiose avec l’Agence Belge de Développement (Enabel), a organisé une fête populaire ce vendredi 15 novembre 2019, à Conakry. Une cérémonie qui s’inscrit en droite ligne dans la célébration de la Fête du Roi qui a lieu tous les 15 novembre, et qui met à l’honneur la famille du Roi.

Outre les représentants des missions diplomatiques et consulaires accréditées au pays, la rencontre a mobilisé plusieurs invités de marque, tous mobilisés autour de Mme Delphine Perremans, Chargée d’Affaires de l’Ambassade de Belgique en Guinée.

Selon la diplomate, initialement, le 15 novembre est consacré à la Fête du Roi. « Cette année, on a estimé qu’en Guinée, il était nécessaire d’élargir le champ de cette journée spéciale en faisant une Journée belge avec nos partenaires de la coopération ici, en Guinée. Et on a choisi le thème de l’Entreprenariat qui est le cœur de notre coopération avec la Guinée, qui est mis en œuvre par Enabel, notre Agence de développement. Donc, on a organisé cet après-midi autour du thème de l’Entreprenariat. Et c’est Enabel qui a mobilisé ses partenaires, les partenaires guinéens, pour mettre en avant leur savoir-faire et stimuler ainsi l’entreprenariat local », a indiqué Mme Delphine Perremans.

Par ailleurs, la diplomate belge a confirmé l’importance croissante des relations bilatérales existant entre Bruxelles et Conakry, avant de rappeler que les engagements de la Belgique en Guinée, depuis l’ouverture de son bureau diplomatique en 2016, atteindront 75 millions d’euros pour la période 2016-2023. « Cette contribution, plus que symbolique, explique aussi pourquoi la Belgique a décidé de placer cette Fête du Roi 2019 sous le signe de la Coopération internationale », a-t-elle fait mention dans son speech.

La journée a été mise à profit par ses initiateurs pour communiquer autour des activités de la Belgique en Guinée. Egalement, il a été procédé au lancement du nouveau programme de coopération qui démarre cette année jusqu’en 2023 pour 45 millions d’euros.

Présente en Guinée en premier lieu pour exécuter le programme de coopération belgo-guinéenne, mais aussi pour mettre en œuvre d’autres projets pour d’autres bailleurs de fonds, dont l’Union européenne, l’Agence belge de développement (Enabel) est impliquée dans l’organisation e cette journée.

Justifiant le bien-fondé de cet autre programme, Mme Krista Verstraelen a dit qu’il s’agit d’un accord entre la Belgique et la Guinée pour donner un appui très concret et très présent et faire un effet de croissance socioéconomique. « Donc, le fil rouge de ce nouveau programme, c’est vraiment l’entreprenariat en vue de donner un stimulus et faire quelque chose qui va aider les entrepreneurs et même les plus petits entrepreneurs, les appuyer, faciliter leur tâche en donnant ainsi un coup de pouce à la croissance économique de la Guinée. En même temps, il s’agit aussi de l’emploi. Car, l’emploi est aussi un fil rouge dans tous les projets qu’on met en œuvre ici », a expliqué la représentante résidente de l’Agence belge de développement (Enabel).

Tout en citant à titre d’exemple le projet Entreprenariat qui vise spécifiquement les jeunes sans emplois, mais aussi les jeunes sans diplômes. « Puisqu’il s’agit là d’un groupe de la population guinéenne qui a vraiment besoin de plus d’attention, mais aussi de plus d’aides de façon positive », a-t-elle étalé.

Représentant la ministre de la Coopération et de l’Intégration africaine, le Conseiller juridique dudit ministère, a salué l’excellence des relations bilatérales existant entre la Belgique et la Guinée. Un axe de coopération qui reste marqué par plusieurs programmes auréolés de maintes composantes, dont le renforcement des capacités, les thématiques sur les droits sexuels et reproductifs et l’entreprenariat.

Dans une vidéo projetée à cet effet, le Directeur Général de Enabel, M. Jean Van Wetter déclaré que ce programme s’inscrit dans la nouvelle stratégie de son entité de pouvoir répondre ensemble aux défis globaux que sont le changement climatique, l’accroissement des inégalités sociales et économiques, l’augmentation des mobilités, entre autres.

« Le thème de la journée est axé sur le secteur privé, parce que le nouveau programme a un fort volet de développement du secteur privé, avec trois axes principaux, notamment le développement de l’entreprenariat agricole autour de certaines chaines de valeur comme l’ananas et la pomme de terre ».

Placée sous le thème « Appui au secteur privé comme levier de développement: l’approche belge et les opportunités en Guinée », ladite journée de célébration a connu deux temps forts: le premier marqué l’organisation d’une foire expo et le second par une conférence rassemblant les acteurs de la coopération belge et leurs partenaires locaux massivement mobilisés pour la circonstance. Au cours du riche panel animé, les conférenciers issus du secteur privé, de l’Administration publique et de la coopération, ont interagi avec le public. Le tout s’est soldé par une fête populaire où des mets belges ont été proposés à la dégustation, notamment le succulent « waterzooi » et les fameux « boulets à la liégeoise ».

Engagée en Guinée à travers divers outils de financement et divers acteurs, la Belgique est active dans plusieurs domaines, notamment la santé, l’agriculture, l’eau potable. Aussi, un fil rouge se dégage de ses interventions, celui de l’entreprenariat et la promotion du secteur privé. Egalement, des thèmes tels que la digitalisation, l’environnement et le genre sont également centraux dans ses zones d’intervention.

La célébration de cette Journée belge coïncide avec le 20ème anniversaire de l’Agence belge de développement, Enabel. Créée en 1999, Enabel a su s’adapter aux nouveaux paradigmes mondiaux. Elle a évolué et s’est muée d’une agence technique qui rend possible, encourage et facilite  la coopération. En Guinée, elle met en œuvre des programmes pour un montant global de plus de 100 millions d’euros.