Coopération : Dr. Djènè Keita vante les mérites de son département et annonce les perspectives

0
364
Dr Djènè Keita, ministre de la coopération en conférence de presse à Conakry vendredi 24/01/2020. Sekou Sanoh/Guinéenews.

Dans le cadre de la série de comptes rendus relatifs aux activités gouvernementales, la ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine, Dre. Djènè Kéita était face à la presse ce vendredi 24 Janvier à Kaloum.

D’entrée de jeu, la ministre Dr. Djènè Keita a rappelé que la mission de son département est de  promouvoir l’Intégration Africaine dans tous les domaines ainsi que la coopération Sud-Sud et Triangulaire; orienter et promouvoir les relations de la Coopération bi et multilatérale avec les Partenaires au développement; initier et coordonner la tenue et le suivi des grandes commissions mixtes et les consultations intergouvernementales; assurer la coordination des aides et contribuer à la mobilisation des ressources extérieures pour le financement des programmes et projets; superviser la préparation des programmes pluriannuels de coopération entre les partenaires et les sectoriels.

S’exprimant sur les acquis de son ministère, elle dira que plus de 300 accords de coopération, conventions de financement et autres instruments juridiques ont été signés avec des Partenaires bi et multilatéraux.

«Plus de deux milliards neuf cent millions de dollars USD soit vingt-sept mille milliard de francs guinéens ont été mobilisés, en faveur des différents secteurs,  la valeur des dons en nature est estimée à six cent millions de dollar USD dont l’enveloppe globale s’élève à trois milliard cinq cent millions de dollars USD soit près de 33  mille milliards de francs guinéens», a-t-elle fait savoir.

Sur le plan de l’intégration africaine, la ministre Djènè Keita a cité l’organisation de neuf Conférences débats sur les programmes, les reformes de l’Union Africaine concernant les agendas 2030 et 2060, à l’intention des universités, des administrations publiques et des ONGs; le libre-échange continental africain pour promouvoir le commerce intra régional ou les échanges commerciaux et l’utilisation des énergies renouvelables en Afrique ; la mise en application du tarif extérieur commun de la CEDEAO;  la mise en œuvre du protocole relatif à la libre circulation des Personnes et au droit de résidence; l’élimination de la pauvreté et des barrières douanières; la lutte contre: le mariage précoce;  l’immigration clandestine;  le terrorisme (…).

Au niveau de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), elle a fait comprendre que la République de Guinée a obtenu entre 2011 et 2019 plusieurs postes statutaires: deux Postes de Commissaires à la Commission de la CEDEAO;  un Poste de Juge à la Cour de Justice de la Communauté; six Sièges de députés au parlement de la CEDEAO (…).  

Sur le plan de la coopération bilatérale, elle a affirmé que plus d’un milliard de dollars USD soit plus de (9 mille milliards de francs guinéens) d’accords de financement ont été signés en faveur des secteurs: l’Education; l’Eau; la Défense; la Santé; la Sécurité. L’Agriculture; l’Infrastructure; l’Energie; la Télécommunication; le Commerce.

Pour l’Union européenne, elle dit ceci : «le portefeuille de la coopération avec l’Union européenne, est estimé à près de 700 millions d’euros avec un taux d’exécution de 65% (soit plus de 351millions euros) à ce jour. La participation à la 109ème  Session du Groupe ACP à Bruxelles en décembre 2018. La participation à la 110ème  Session du Conseil des Ministres ACP et au 9ème  Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement, tenu récemment à Nairobi».

En ce qui concerne la coopération multilatérale, elle a indiqué que depuis 2010, les systèmes des Nations Unies mobilisent plus de 785 millions de dollars USD pour le financement de divers projets et programmes en collaboration avec les ministères sectoriels; La BADEA a octroyé  250 million de dollars USD.

Sur l’agence de la coopération technique,  elle parle du lancement officiel du projet flux inversé entre la République de Guinée et la Tunisie pour l’amélioration des chaînes de valeur de l’exportation des produits agricoles des filières: Mangues, Anacardes.

Le coût du projet est estimé à un million cinq cent quatre-vingt mille dollars USD; le renforcement des capacités de l’Agence de coopération Technique par deux experts Tunisiens recrutés par la BID.

Sur les perspectives de son département, la ministre Djènè Keita a annoncé que pour l’année 2020 – 2021, son département envisage de réaliser les activités ci-après:  la construction du siège de l’Assemblée Nationale et du Palais de la Culture; la réalisation du 4ème  projet d’adduction d’eau de la ville de Conakry; l’ouverture du Nouveau Partenariat avec les pays scandinaves, de l’Australie et de la Nouvelle Zélande; la finalisation du document de politique de Coopération et d’Intégration Africaine; la mise en place des dispositifs de Coordination de l’Aide et de l’unité centrale de coordination des activités excom des Nations Unies;  la relance des négociations avec le Japon pour la mise en place du 10ème  Don Hors Projet la promotion de la coopération sur l’énergie bleue et renouvelable.