Coopération : Fin du Forum Chine-Afrique des Thinks Thanks

0
299

Du 5 au 6 novembre 2020, s’est tenu à Pékin, le Forum Chine-Afrique des Thinks Thanks. Une opportunité que les organisateurs et les participants ont exploitée pour définir les nouvelles lignes de la coopération sino-africaine pour un partenariat plus bénéfique.

Comme il fallait s’attendre les échanges au cours de cette rencontre ont porté sur le développement économique et la lutte contre la pauvreté dans le continent à travers le renforcement et la redynamisation des liens d’amitié et de coopération entre les deux parties.

Pour que l’Afrique compétisse avec les autres pays en développement, elle doit à l’image de la Chine, de l’Europe et des Etats-Unis créer une zone de libre échange  pour réduire les disparités économiques et les barrières douanières entre les Etats africains eux-mêmes.

Au cours de ce Forum qui a réuni de nombreuses personnalités notamment des chercheurs chinois,  africains et des journalistes, il a également question du développement d’un e-commerce transnational dont la mise en œuvre dépend évidemment de l’innovation technologique à travers la recherche et l’éducation.

A cet effet, les jeunes africains ont été invités à mutualiser leurs efforts dans le cadre de la recherche, de l’innovation technologique  et de la création. Puisque l’un des atouts du continent africain, c’est la jeunesse de sa population.

C’est pourquoi d’ailleurs, Vuyo Mjimba, Dr.HSRC-Africa Institute of South Africa dira qu’avec la Chine, l’Afrique doit renforcer davantage sa coopération et créer un marché unique .

Les différents intervenants à ce forum n’ont pas manqué aussi de souligner la nécessité de l’électrification, et  de l’industrialisation de l’Afrique et la construction des infrastructures routières et ferroviaires qui sont les réels freins à son essor économique.

Au-delà de tous ces aspects, la Chine et l’Afrique ont besoin, dit-on, de nouer des partenariats solides dans le développement de l’agriculture, de la santé et de la technologie. Puisque comme l’a soutenu, Michael Ehizuelen, de l’Institut des Etudes africaines à l’Université Normale de Zhejiang, “chacun gagne quand la jeunesse africaine a des compétences”.

Il a été aussi question du renforcement de la solidarité sino-africaine. Car avec l’avènement de la Covid-19, plusieurs pays africains ont bénéficié de l’assistance chinoise à travers des dons de médicaments, des équipements et de déploiement des équipes médicales pour un partage d’expériences.

En conclusion, il est loisible de dire que la Chine et l’Afrique, qui partagent des longues années d’amitié, visent à construire une “communauté de destin commun” dans une coopération gagnant-gagnant.