Coopération : la BAD et la Guinée signent trois nouveaux projets d’accords de plus de 3 millions de dollars

0
654

Entre le 21 et le 26 mai dernier, le Bureau national de la Banque africaine de développement (BAD) en Guinée et l’Etat guinéen ont signé trois accords d’une valeur de 3,2 millions de dollars pour trois nouveaux projets dans la numérisation, les énergies vertes et l’appui à la compétitivité de la chaîne de valeur du miel, a appris Guineenews.org.

Selon la BAD, ces engagements pris par le responsable pays de la Banque, Léandre Bassolé, et Mme Kanny Diallo, ministre du Plan et du développement économique et gouverneure de la Banque pour la Guinée, renforcent le portefeuille actif des projets financés par la Banque dans le pays pour le porter à un montant d’engagements de quelque 556 millions de dollars.

Pour ce qui concerne du projet de digitalisation, il vise à en croire notre source, à procéder aux paiements gouvernementaux des pays de l’Union du fleuve Mano (DIGIGOV-UFM)  tout en renforçant les capacités des États en transition afin de les soutenir dans leur stratégie de mobilisation de ressources internes et d’inclusion financière.

L’objectif est de créer un écosystème de paiement numérique, gage de transparence, de sécurité, d’optimisation dans la gestion des ressources publiques et d’inclusion financière des populations en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone.  Sa mise en œuvre permettra d’augmenter la part des taxes et impôts dans le PIB de 13,4% à 17% et d’accroître le taux d’inclusion financière moyen de plus de 6%, apprend-on.

S’agissant du Programme de développement des mini-réseaux verts en Guinée, elle consistera à soutenir l’Agence guinéenne pour l’électrification rurale (AGER) dans la mise en place de projets de 57 mini-réseaux verts dans le pays. Cette subvention du Fonds des énergies durables pour l’Afrique (SEFA) permettra de financer spécifiquement des études de préfaisabilité techniques, économiques, financières et d’impact environnemental et social des projets de mini-réseaux verts.

Ceci concernera les projets identifiés dans le Plan d’électrification à moindre coût élaboré par le gouvernement de la République de Guinée en coordination avec la Banque mondiale et l’Agence française de développement (AFD).

Dans ce projet d’électrification, il est prévu que le déploiement des 57 mini-réseaux donnera accès à l’électricité à environ 30 000 ménages et va offrir de nombreux emplois dans le pays.

« Enfin, l’exécution du Projet d’appui à la compétitivité de la chaîne de valeur du miel en Guinée, financé par le Fonds Africain pour le Commerce, a pour objectif d’accroître les revenus des acteurs de cette chaîne, en particulier les femmes. Ce projet contribuera à la restructuration des groupements apicoles de la COPRAKAM (Coopérative de production d’arachide de karité et de miel), à l’augmentation de la quantité et de la qualité du miel, au renforcement de la capacité opérationnelle et de commercialisation de la coopérative ainsi qu’à la préservation de l’écosystème des zones mellifères et l’atténuation des effets du changement climatique », note la BAD.