Coopération : la CEDEAO outille les journalistes à la promotion de la Démocratie

mai 29, 2019 1:40

Le Bureau de la représentation permanente de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Conakry a organisé ce mercredi 29 mai une rencontre de sensibilisation de haut niveau avec pour thème « Le rôle des médias dans la promotion de la Démocratie » à l’intention des journalistes, des chefs d’agence et des représentants des organes de presse.

Dans son discours de bienvenue, la Représentante de la CEDEAO en Guinée, Alapini Liliane a rappelé que cet atelier dont le thème est :« le rôle des médias dans la promotion de la Démocratie », s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 44ème anniversaire de la CEDEAO, célébrée le 28 mai de chaque année. « La célébration de cette année se déroule dans un contexte particulier surtout au même mois que la journée internationale de la liberté de la presse », a-t-elle indiqué.

D’après la diplomate Alapini Liliane, il s’agit de sensibiliser des hommes de média sur la démocratie et la bonne gouvernance en Afrique de l’Ouest dont les objectifs visés par la CEDEAO sont entre autres :

«Sensibiliser et informer les hommes des médias sur l’importance de la démocratie dans le développement socio-économique du pays ; renforcer les capacités des journalistes sur le respect de l’éthique et de la déontologie journalistique surtout dans la mise œuvre de l’ensemble des outils de l’information et communication l’ère numérique  et de la NTIC (Nouvelle Technique de l’Information et de la Communication) ; sensibiliser et informer les journalistes sur les activités de la CEDEAO notamment la vision 2020», a-t-elle expliqué.

Toujours sur le thème retenu pour cette année, Mme. Liliane a insisté qu’il est extrêmement important de réitérer la déclaration de la CEDEAO d’Abuja sur la défense, la promotion du journalisme et de l’éthique en Afrique de l’Ouest particulièrement à l’ère numérique.

Prenant la parole, le ministre de la Communication et de l’Information Amara Somparé a fait comprendre que ce séminaire arrive à point nommé avec les échéances politiques qui pointent à l’horizon.

« Nous constatons parfois avec regret beaucoup de dérives et de débordement dans les médias et sur les réseaux sociaux. L’éthique et la déontologie journalistiques permettent aux journalistes de faire la part des choses entre l’information et l’intoxication, entre la critique et la médisance, entre l’analyse objective et l’interprétation fallacieuse », a-t-il souligné.

Dans son intervention de circonstance, la ministre de la Coopération Internationale et de l’Intégration Africaine Dr. Djènè Kéita a signalé que la CEDEAO est une organisation intergouvernementale de l’Afrique de l’Ouest qui regroupe 15 pays, a été créée le 28 mai 1975 à Lagos, au Nigéria.

Selon elle, la population de la CEDEAO est estimée à 300 millions d’habitants. « Elle est à ce jour la principale structure de coordination des actions des pays d’Afrique de l’Ouest et son but est de promouvoir la coopération et l’intégration en vue de créer une union économique monétaire Ouest-Africaine. De nos jours, notre institution communautaire fournit des efforts sans relâche pour le passage de CEDEAO des Etats à la CEDEAO des peuples à travers la vision 2020 », a-t-elle déclaré.

Poursuivant son intervention, Dr. Djènè Kéita a déploré ceci : « nous sommes dans un environnement où plusieurs organes de presse font face à des défis de visibilités économiques et le journaliste a peu d’opportunité de formation. La plupart des organes de presse appartiennent à des partis politiques ou à des groupements politiques. C’est pourquoi il devient impératif pour les Etat membres de CEDEAO de procéder à un arbitrage indépendant dans un contexte où le public a droit à une information dépassionnée tout en promouvant une éthique professionnelle rigoureuse. »

Il faut par ailleurs rappeler que « le rôle du journaliste dans la promotion de la démocratie, l’éthique et la déontologie à l’ère du numérique, le traitement de l’information en période électorale», sont entre autres sujets qui ont été développés par Dr. Bangaly Camara, le directeur général de l’Institut supérieur de l’information et de la communication de Kountia.

 Lire vidéos: