Coopération: la Guinée présentera son Rapport National Volontaire à l’ONU en juillet

mai 16, 2018 6:20
0

Entre 2016 et 2017, environ 80 pays ont présenté leurs Rapports Nationaux Volontaires. Cette année, ils sont 91 pays africains, y compris la Guinée qui doivent présenter leurs rapports en juillet 2018 au système des Nations Unies. C’est une annonce faite ce mercredi 16 mai par le Secrétaire général du ministère du Plan et de la Coopération internationale, Péma Guilaovogui, à la faveur d’une rencontre à Conakry.

Selon la représentante système des Nations Unies en Guinée, Séraphine Wakana, le Rapport National Volontaire des Objectifs de Développement Durable (ODD), est un outil de pilotage stratégique qui assure le suivi et l’évaluation des réalisations des pays en lien avec les engagements de mise en œuvre de l’agenda 2030. «C’est un exercice qui comporte des enjeux essentiels pour le développement durable, tant au niveau national que celui international», a-t-elle précisé.

Dans la même logique, elle a rappelé que l’élaboration de ce Rapport volontaire intervient après deux ans du lancement opérationnel du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016-2020), aligné sur les ODD et qui constitue pour le Gouvernement et ses partenaires, la référence unique de toutes les interventions en matière de développement dans le pays.

Toutefois, Séraphine Wakana a indiqué que ce rapport offre une réelle opportunité pour évaluer, à mi-parcours, les progrès accomplis dans la mise en œuvre du PNDES et des ODD.  Ce, en tirant les leçons expériences permettant d’ajuster les cadres d’intervention et de donner au pays toutes les chances pour être au diapason du rendez-vous des agendas 2030 des ODD et 2063 de l’Union Africaine.

Pour sa part, le Secrétaire général du ministère du Plan et de la Coopération International, Péma Guilavogui à laisser entendre que depuis l’adoption de ce programme en septembre 2015, de nombreux pays ont commencé à mettre en œuvre des mesures concrètes pour réaliser leurs visions ambitieuses et transformatrices pour l’humanité, la planète et la prospérité.

«Pour le suivi de la mise en œuvre de cet agenda, les mécanismes à l’échelle nationale sont assurées par le Gouvernement. A l’échelle africaine, le forum régional sur le développement durable est la plateforme mise en place la CEA, l’Union Africaine, la BAD et le PNUD pour la mise en œuvre des ODD», a-t-il indiqué.

Pour terminer, Péma Guilavogui a rappelé que qu’à l’échelle internationale, l’Assemblée Générale des Nations Unies a donné mandat à l’ECOSOC, à travers le forum politique annuel de Haut niveau, de faire un examen approfondi du suivi et de l’évaluation de la mise en œuvre des ODD pour la préparation et la soumission du Rapport National Volontaire pour chaque pays. «Il convient de souligner qu’entre 2016 t 2017, environ 80 pays ont présenté leur Rapport National Volontaire. Au titre de l’année 2018, ce sont 91 pays africains y compris la Guinée qui présenteront leur Rapport National Volontaire en juillet 2018», a-t-il annoncé.