Coopération : le gouvernement et l’UNICEF passent leur revue annuelle 2018 d’un programme quinquennal (2018-2022)

0
379

Le gouvernement et l’UNICEF ont procédé ce lundi 26 novembre à Conakry à la revue annuelle nationale 2018 de leur programme de coopération couvrant la période 2018-2022, a-t-on constaté sur place.

Pour le représentant de l’UNICEF en Guinée, Marc Rubin, cette revue annuelle  est une illustration de l’engagement continu du gouvernement vis-à-vis des droits des enfants partout en Guinée et de façon inclusive.

Selon lui, le gouvernement a mis en place des politiques nationales qui sont contributives en environnement favorable à la promotion des droits de l’enfant. Il s’agit de la politique de santé communautaire, la politique nationale d’inclusion sociale, la stratégie nationale de modernisation de l’état civil, le plan sectoriel pour l’éducation, la politique de décentralisation et de déconcentration (…). «Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans a reculé de 28%», a-t-il indiqué.

Prenant la parole, le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Bouréma Condé a rappelé que la présence des maires, des préfets et des gouverneurs à cette cérémonie s’inscrit dans la logique de l’atteinte de leurs objectifs communs. C’est-à-dire, a-t-il fait savoir,  la politique de développement national initiée par le chef de l’Etat Alpha Condé et est contenue dans le PNDES (Plan National de Développement Economique et Social). «L’un des quatre piliers fondamentaux du PNDES, c’est bien le développement inclusif de capital humain que l’UNICEF a pris à sa base. C’est-à-dire, au niveau de l’enfance.  Si nous ratons l’enfance, nous avons raté la chaine humaine», a-t-il prévenu.

Dans son allocution de lancement des travaux, Dr. Djenè Keita,  ministre de la Coopération et de l’Intégration Africaine a annoncé que le programme pays qui est en cours d’exécution couvre un période quinquennale de 2018-2022 pour un montant total de cent quarante-trois millions quatre cent cinquante mille dollars US (143 450 000 US)».

D’après madame le ministre, ce programme de l’UNICEF appuie les efforts du gouvernement à travers cinq grandes composantes qui sont : la survie et le développement de l’enfant ; l’éducation de base ; la protection de l’enfant ; Eau/Hygiène et Assainissement ; l’inclusion sociale. Alors, a-t- elle expliqué,  en organisant cette revue, le gouvernement démontre sa détermination à mettre en œuvre, au niveau local, l’agenda du PNDS et à promouvoir la décentralisation des engagements au niveau communal, pour faire de nos communes rurales et urbaines des « communes modèles » en matière de développement territorial.