Coopération : ouverture du Forum Chine-Afrique des Think Thank à Beijing

0
480

Actualité oblige ! La neuvième Edition du Forum Chine-Afrique du Think Thank, organisée par le Secrétariat chinois du Comité de suivi du Focac (Forum sur la coopération Afrique-Chine) avec la collaboration de l’Institut chinois-africain, s’est ouverte ce jeudi 5 novembre 2020 à Beijing. Le thème de la 9ème édition est “20 ans de Focac : bilan et perspectives ”.

Cette rencontre se tient dans un contexte particulier. La Covid-19 qui sévit dans le monde a perturbé les plans de l’organisation de ce forum. Cependant, des dispositions ont été prises par les organisateurs pour permettre la participation de nombreux chercheurs, responsables et journalistes africains à travers la technologie

Depuis 20 ans, la Chine et l’Afrique partagent la même “communauté de destin” et construisent ensemble un avenir prometteur à travers les échanges et les aspirations mutuels.

Et dans le cadre du Focac, toute décision prise est consensuelle en vue de renforcer la solidarité et la coopération sino-africaines car, indique Deng LI, l’amitié entre les deux peuples est la pierre angulaire de la coopération multidimensionnelle et tous azimuts.

Dans son intervention, le ministre Assistant du ministre des Affaires Etrangères de la Chine a indiqué que, certes, son pays et l’Afrique s’entendent et se respectent, mais il existe encore des défis à relever. Il a flétri le comportement des gens qui attaquent et dénigrent la coopération sino-africaine.  Mais, prévient-il, “aucune force ne saura perturber et saboter cette coopération”.

Li a ajouté que ce forum Chine-Afrique des Think Thank a toujours privilégié les échanges culturels entre les chercheurs des deux parties.

Pour sa part, l’ancien président mozambicain, Joachim Chissano et par ailleurs, président du Comité consultatif international de l’Institut sino-africain, dira qu’il faut rendre le partenariat entre les deux parties “plus inclusif pour une participation des populations et une interaction plus étroite entre les experts pour une transformation socioéconomique”. “Nous sommes aujourd’hui confrontés à des défis et une pandémie qui aggravent la pauvreté en Afrique. C’est pourquoi, on doit s’associer pour continuer notre coopération en synergie car l’Afrique est l’expansion naturelle de la route de la soie”, a-t-il rappelé.

Poursuivant son intervention, Joachim Chissano indiquera que pour les 5 ans à venir, l’Agenda 2063 de l’Union africaine met l’accent sur l’intégration économique et le développement infrastructurel à travers la construction des routes, des chemins de fer, l’électricité, la technologie et l’information.

Enfin, il a invité toutes les parties à redéfinir et à repenser de façon rapide le partenariat sino-africain en réduisant les risques.

De son côté, l’ambassadeur de Cameroun en Chine estime que “dans ce monde changeant, nous devons faire de la pensée et de l’action afin de faire disparaître les barrières linguistiques et les préjugés”.