Coronavirus : Dr Ousmane Kaba  salue la prolongation du congé académique des élèves et étudiants

0
89

Au terme d’une semaine de congé académique accordée aux élèves et étudiants de Guinée pour l’organisation matérielle du double scrutin législatif et référendaire tenu dimanche 22 mars, les autorités guinéennes viennent de décider de la prolongation de cette mesure qu’elles motivent cette fois-ci par la lutte contre le Coronavirus qui sévit à travers le monde.

Le président du PADES estime que les gouvernants auraient dû le faire plus tôt. « Mais ça a été fait pour le compte des élections. Donc, c’était bien même si c’était pour la mauvaise raison que je ne partage pas. C’était une bonne chose de mettre les élèves et étudiants en congé. Puisqu’il faut éviter tout attroupement. Et j’espère qu’on va aussi prendre des précautions pour l’ensemble du pays, pas seulement les élèves et étudiants, parce que c’est une véritable pandémie« .

Pour l’opposant, la Guinée doit se protéger à l’instar des autres pays au lieu que les autorités ne soient préoccupées uniquement par la politique politicienne.

« Il faudrait réduire les déplacements comme dans les autres pays, fermer toutes les frontières, mais aussi éviter les déplacements à l’intérieur de la Guinée. Il faut que la population soit confinée pour éviter la transmission de ce virus« , exhorte fermement l’ancien président de la commission Finances de l’Assemblée nationale.

Sachant pertinemment que l’essentiel de ses compatriotes vit du jour le jour, notre interlocuteur, au bout du fil, avoue que la bataille contre le COVID-19 sera beaucoup plus plus difficile ici qu’ailleurs à cause du niveau de pauvreté dans laquelle vit la population. Et c’est pourquoi il propose cette autre pile de mesures.

« Même s’il n’y a pas confinement généralisé, on peut prendre des dispositions, notamment se laver les mains fréquemment, maintenir la distance d’un mètre entre les personnes, éviter de se saluer. Voilà un certain nombre de comportements pourrait limiter la propagation du virus« , conseille Dr Ousmane Kaba, promoteur de la plus grande Université du pays.