Coronthie/Kaloum : le ministre Ibrahima Kourouma évoque les raisons du déguerpissement enclenché ce mardi

mars 26, 2019 5:19

Le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire poursuit son opération de déguerpissement des citoyens installés sur les domaines de l’Etat. Ce mardi 26 mars 2019, l’équipe du Dr Ibrahima Kourouma, appuyée par des agents de forces de défense et de sécurité, a dégagé les installations se trouvant le long des rails et de la mer depuis le Petit Bateau, à Coronthie, jusqu’à Tombo.

Sur le site ravagé par le feu mis par les autorités, le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire a déclaré être en train de travailler pour faire respecter les instructions du Chef de l’Etat assignées à son départemen. « C’est de faire en sorte que les zones réservées de l’Etat soient récupérées, que nous créions de nouvelles zones et que nous fassions en sorte que le cadre de vie de chaque Guinéen soit décent », a étalé Dr Ibrahima Kourouma.

Le déguerpissement de ce mardi a eu lieu à quelques encablures du Port autonome de Conakry où des citoyens sont venus s’installer de façon illégale plusieurs années durant. Même si selon la statistique donnée par Dr Kourouma, nous assistons au sixième déguerpissement desdits lieux.

Sur le bien-fondé de cette opération, le ministre a indiqué que le port représente pour le président de la République un enjeu aujourd’hui. « Et déjà, au niveau de ce port,  chacun de nous connait les investissements qui ont été faits par le président de la République. Ce que représente le port aujourd’hui, ce qui a changé au niveau de notre port de façon qualitative, tant sur le plan du matériel que sur le plan de la gestion des Hommes. L’objectif est donc de faire en sorte que, dans son programme, le Port de Conakry soit un port référentiel. Ce qui est extrêmement important aujourd’hui. Et cela ne peut pas se faire s’il n’y a pas de dégagements, s’il n’y a pas d’espaces », a-t-il justifié.

« Je crois que chacun de nous sait aussi que dans la vision de Monsieur le président de la République, il y a Grand Conakry Vision 2040 qui, naturellement, engagera des réaménagements au niveau de la ville de Conakry, surtout au niveau de la zone portuaire. Il va y avoir une pénétrante. Nous allons faire une amélioration de la ligne ferroviaire. Il y a des travaux qui sont en cours et qui vont commencer ici. Il ne faudrait pas que cela soit empêché par la présence de personnes qui soient venues s’installer de façon illégale, en tout cas, de façon désordonnée. Ce que nous faisons aujourd’hui, c’est de faire en sorte que ce déguerpissement ait lieu pour que le travail puisse se faire correctement », a conclu Dr Ibrahima Kourouma.