Cosa, Bambeto, Hamdallaye: une résistance « peu » active du FNDC ce mardi

0
824

L’appel à la résidence active du Front national pour la défense de la constitution ce mardi 10 mars ne sera pas le plus marquant dans l’histoire de la contestation sociopolitique en Guinée. C’est du moins le constat fait par Guineenews à la mi-journée dans cette partie, réputée banlieue chaude de Conakry.

Le premier fait marquant sur l’autoroute le prince, c’est le trafic routier. La circulation est certes trop fluide. Les boutiques et magasins sont également fermés dans leur grande majorité.

Mais comparativement aux précédents appels du front contre le troisième mandat, la mobilisation reste à désirer. Même la psychose habituelle n’a pas eu raison de certains téméraires qui ont ouvert leur commerce le long de l’autoroute le prince. Particulièrement entre Cosa et Bambeto.

Au rond-point de Bambeto, la paralysie qui nous avait été décrite par un chauffeur de Taxi un peu plutôt dans la matinée a cédé la place une certaine morosité. Le trafic routier est particulièrement animée même si, un peu plus loin, entre Bambeto et Hamdallaye il y a moins d’usagers…

Autre fait remarquable en dépit de la présence très remarquée des services de maintien d’ordre ou de répression, c’est selon, aucune velléité de protestation, encore moins un risque de violences du fait d’affrontements entre agents en tenue et jeunes protestataires.