Couplage des élections : Le FNDC joue son va-tout

0
661

L’annonce du  couplage des élections législatives avec le référendum a mis fin à la trêve que le Front national pour la défense de la constitution (Fndc) s’était engagée à observer,  suite à un appel des guides religieux. Cette plateforme qui regroupe des partis politiques et la société civile joue désormais son va-tout, dans  son épreuve de force avec l’exécutif. Quant aux religieux, il ne leur reste plus qu’à invoquer la providence, afin que le bon Dieu épargne à notre pays un sort funeste.

Au regard de la situation, on peut dire sans risque de se tromper qu’Alpha Condé fait preuve de présomption, en convoquant le corps électoral pour le 1er mars, pour un double scrutin, ce malgré les conjurations des religieux et du Fndc.

Sans oublier que sa démarche est venue jeter le trouble dans la cité.

Les opposants  au projet de troisième mandat craignent en effet que le président ne soit sur la voie de vouloir subjuguer son peuple, si jamais il réussissait son passage en force. Ils en veulent pour preuve que la majorité de l’opinion ne serait pas tentée par une présidence à vie. Et que les Guinéens voudraient à leur tour goûter aux délices de l’alternance.

Même dans le camp présidentiel, des critiques en creux fusent contre les velléités de leur champion.

Laisser donc Alpha Condé parvenir à ses fins, serait à leurs yeux, synonyme de  coup de grâce pour notre démocratie.

Comme l’a d’ailleurs souligné  François Mitterrand en son temps, «il n’est pas sain qu’un seul parti gouverne».

En attendant de dérouler dans les prochaines heures, sa nouvelle stratégie dans le combat contre le changement constitutionnel, dont il est le porte-étendard, le Fndc  s’est fendu d’un communiqué ce jeudi dans lequel, le mouvement interpelle la communauté internationale à entreprendre des actions contre ‘’tous ceux qui, par leurs propos ou par leurs actions, soutiennent ce projet dangereux pour la Guinée et la sous-région.’’

Dans le viseur du FNDC, le gouvernement dans son entièreté et le gotha des milieux d’affaires guinéens. Tous figurent d’ailleurs sur les fameuses listes du Front.

Reste à savoir si cette communauté internationale, d’ordinaire  très aboulique, prêtera une oreille attentive à ce cri de cœur du Fndc.