Cour constitutionnelle: l’Ufdg dément avoir demandé l’annulation du vote en Haute Guinée

0
487

Dire que l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), de l’opposant Cellou Dalein Diallo, demande l’annulation du vote de Kankan est « une grosse désinformation ». Maître Amadou Diallo l’a dit dans un entretien accordé à Guineenews, en déplorant que cette confusion ait commencé avec « des politiques » qu’il prend soin de ne pas nommer.

« C’est faux. On n’a jamais demandé ça », dément notre interlocuteur, regrettant que « les gens confondent tout », alors que le dispositif de notre requête, c’est juste quelques lignes. »

A propos de ce qui est demandé, Me Amadou Diallo rappelle que c’est écrit dans le texte. Puis de lire que « c’est annuler les procès verbaux de centralisation des circonscriptions de Kankan, Siguiri, Mandiana et Kerouané. C’est tout. »

« Ce sont les procès verbaux de centralisation, » insiste l’avocat et ancien député. Et d’expliquer que « nous considérons qu’entre le bureau de vote et les CACV, il y a eu des substitutions et des falsifications. »

La nuance, qualifiée de « grosse », selon les propres termes de l’homme de droit,
« c’est ça. On n’a pas demandé l’annulation du vote de la région. On a contesté la centralisation au niveau des CACV (Commissions administratives de centralisation des votes) et au niveau de la CENI centrale. Parce que la CENI centrale totalise quoi? », interroge-t-il. Avant de répondre dans la même lancée que « c’est ce qui vient des CACV ».

Pour davantage convaincre que le candidat de son parti ne demande pas l’annulation du vote en Haute Guinée, notre interlocuteur rappelle que les résultats qui donnent l’Ufdg vainqueur de la présidentielle intègrent des suffrages exprimés dans cette partie du pays.

Dans cet entretien téléphonique, Me Diallo apportera une autre précision qui concerne ce que certains présentent « à tort » comme deux pourcentages différents quand il s’agit de la victoire de Cellou Dalein Diallo dès le premier tour. Là-dessus, maître Amadou Diallo informe que les 53% sont sur la base des 84% de la totalisation, alors que les 52% se rapportent à l’ensemble des résultats.