Couvre-feu à Wonkifong/Coyah : Des citoyens se plaignent des agissements des forces de l’ordre

0
764

L’État d’urgence instauré par le président de la République afin de lutter contre la propagation est devenu une occasion pour les forces de l’ordre de dépouiller injustement les paisibles citoyens de leurs biens.

Plusieurs jeunes ont été malmenés hier lundi au carrefour Wonkifong dans les bandes de 20h par les forces de l’ordre.

Oumar Konaté est un jeune coiffeur qui a son atelier au carrefour wonkifong en face de la station en construction. Selon lui, il a été dépouillé de son téléphoné et une somme de 300 mille francs guinéens.

« C’est à 20 heures exactement que les militaires sont venus me bastonner en me retirant mon téléphone smartphone et ma recette de 6 jours que j’avais à l’atelier », dira-t-il ensuite.

Ces exactions contre les citoyens sont devenus récurrentes ces derniers temps à Coyah. Chaque soir, des citoyens se plaignent et se disent victimes de violences de la part des forces de l’ordre à Coyah au nom  de l’Etat d’urgence sanitaire.