COVID-19: 3 agences du Système des Nations Unies en Guinée assistent les personnes vulnérables

0
715

L’UNICEF, l’OMS et le PAM unissent leurs efforts pour appuyer le gouvernement guinéen dans sa riposte à la COVID-19.

La déclaration de la pandémie de la COVID-19 a porté un coup d’arrêt a pratiquement toutes les activités économiques de par le monde. Ceci n’est pas sans impact négatif sur la vie des personnes vulnérables. C’est pourquoi en Guinée, l’UNICEF, l’OMS et le PAM ont, dans le cadre de la riposte contre cette pandémie et à travers le fonds multipartenaire, initié un projet de soutien aux personnes vulnérables dans 3 régions du pays les plus exposées.

La cérémonie de lancement de ce projet a eu lieu ce vendredi, 24 juillet 2020 à Kaloum en présence des Représentants de ces 3 agences et de la Ministre de l’Action Sociale et des Personnes Vulnérables. Ce projet qui s’étendra sur une durée de 6 mois (de juillet à décembre 2020) et qui est financé à hauteur de 600 000 USD, vise non seulement à renforcer les capacités techniques des centres de traitement de l’épidémie dans les districts sanitaires ciblés, mais aussi à contribuer à supporter l’engagement communautaire et l’amélioration de l’accès des personnes vulnérables aux services sociaux de base dans les régions de Conakry, Boké et Kankan.

Les 3 Représentants Résidents des 3agences (UNICEF, OMS, PAM) autour de la Ministre de l'Action sociale et des personnes vulnérables au lancement du projet de soutien aux personnes vulnérables
Saa Momory KOUNDOUNO
Les 3 Représentants Résidents des 3agences (UNICEF, OMS, PAM) autour de la Ministre de l’Action sociale et des personnes vulnérables au lancement du projet de soutien aux personnes vulnérables

Intervenant au nom des 3 agences impliquées dans le projet, Pr Georges Alfred Ki-zerbo, le Représentant de l’OMS en Guinée dira que : « ce projet est une modeste contribution aux efforts du gouvernement guinéen dans sa lutte contre cette grave pandémie. Les interventions visent à offrir une assistance alimentaire à 12 563 personnes directement ou indirectement affectées par la COVID-19, la prise en charge nutritionnelle de 300 enfants, un lot de masques et une assistance technique. Ainsi, les populations ciblées par ce projet sont composées de 49% d’hommes et de 52% de femmes et de jeunes filles enceintes et allaitantes. Chaque bénéficiaire recevra 5 masques pour augmenter la protection personnelle contre la COVID-19. En outre, parmi les 300 enfants, environ 180 filles souffrant de malnutrition aiguë sévère recevront un traitement nutritionnel ».

Pr Georges Alfred Ki-zerbo, le Représentant de l’OMS en Guinée intervenant au nom des 3 Représentants Résidents des 3 agences du système des Nations unies impliqués dans ce projet
Saa Momory KOUNDOUNO
Pr Georges Alfred Ki-zerbo, le Représentant de l’OMS en Guinée intervenant au nom des 3 Représentants Résidents des 3 agences du système des Nations unies impliqués dans ce projet

Avant de procéder à la remise symbolique de cette assistance à ces personnes vulnérables, la Ministre de l’Action Sociale et des Personnes Vulnérables, Hadja Mariame Sylla a tenu à remercier le Système des Nations Unies, notamment les 3 agences impliquées dans ce projet et a par ailleurs plaidé pour son extension aux autres régions du pays. « Les temps sont durs et ils sont encore plus durs pour ces personnes, notamment les enfants qui sont confinés et qui ne vont plus à l’école. Nous avons aussi des femmes veuves et leurs familles qui n’ont pas d’autres revenus. Il y a aussi des personnes frappées d’un handicap qui n’ont pas eu la chance d’aller à l’école. Il y a également des enseignants des écoles privées qui n’ont d’autres sources de revenus que l’enseignement. Et donc les conditions existentielles de ces personnes sont durement affectées. Nous remercions alors le Système des Nations Unies, particulièrement l’UNICEF, l’OMS et le PAM pour cette assistance. Que ce travail qui a commencé s’étende à l’ensemble du territoire afin que nous puissions extraire ces personnes affectées de cette situation ».

Hadja Mariame Sylla, Ministre de l'Action sociale et des personnes vulnérables
Saa Momory KOUNDOUNOHadja Mariama Sylla, Ministre de l’Action sociale et des personnes vulnérables
Hadja Mariama Sylla, Ministre de l'Action sociale et des personnes vulnérables en train de remettre des masques à un vieux
Saa Momory KOUNDOUNOHadja Mariama Sylla, Ministre de l’Action sociale et des personnes vulnérables en train de remettre des masques à un vieux

Par la voix de leur porte-parole, Mariame Kaba, les bénéficiaires ont salué ce geste et remercié ses initiateurs. « Au nom des bénéficiaires ici présents, nous remercions ceux qui ont pensé à nous en cette période extrêmement difficile pour nous et pour nos familles respectives. Vous avez pensé à nous, que Dieu pense à vous. Que d’autres personnes pensent aussi à nous ».

Mariame Kaba, porte-parole des bénéficiaires
Saa Momory KOUNDOUNO
Mariame Kaba, porte-parole des bénéficiaires

Ces personnes vulnérables, il faut le souligner, ont été identifiées grâce au concours de l’Institut national des statistiques. Son Directeur général adjoint, Mamadou Diallo a précisé que cette identification a été rendue possible grâce à la combinaison des données de base du recensement général de la population et de l’habitat en 2014, avec celles de l’enquête de pauvreté de 2018-2019. La première liste émise fait état de 12 563 personnes vulnérables et ce sont elles qui sont concernées par ce projet.