Covid-19 à Kankan : après le premier cas, l’heure est à la  pulvérisation des quartiers et au renforcement de la vigilance

0
1111

Affolés par le cas de covid19 enregistré dans le quartier, les citoyens de la Briqueterie, précisément du côté de la cité des fonctionnaires où réside la jeune dame porteuse de Coronavirus, ont reçu dans la journée de ce mardi 28 avril, une équipe de jeunes volontaires dépêchés par les autorités préfectorales pour pulvériser leurs lieux d’habitation.

Au nombre de dix, ces jeunes agents sous la supervision des cadres de l’administration préfectorale, vêtus de combinaisons et à l’aide de la solution de chlore, ont aspergé en interne (seulement la cour), et en externe,  la maison où résidait la dame testée positive du COVID-19.

« Si nous avons pris cette initiative avec les autorités locales, c’est pour éradiquer toute source de contamination à partir du lieu où la dame atteinte de coronavirus, a séjourné. Nous avons pulvérisé tous les endroits qui nous ont été accessibles dans la cour, à savoir la terrasse, les murs en externe, les clôtures et la devanture de la cour»,

a expliqué Jean-Paul Koundouno, président de l’ONG « Je M’engage aussi ».

Après cette maison dont les habitants au nombre de cinq sont placés en confinement au CTE de l’hôpital régional, Aziz Diop, le préfet, a demandé aux agents pulvérisateurs, d’étendre l’action au voisinage avant de s’engager aussi à faire respecter désormais la mesure de fermeture des entrées de la ville dont la perméabilité jusqu’ici, est à l’origine de tout ce qui est en train de se produire maintenant.

« Nous avons jugé utile de procéder à la pulvérisation de tous les secteur, voire même tout le quartier. Après ça, nous allons renforcer la sécurisation des entrées de Kankan. Tous ceux qui viendront de Conakry maintenant ne pourront pas rentrer. A partir d’aujourd’hui c’est fini », a-t-il promis.