COVID-19 : après ceux de la France, des USA et du Sénégal, une assistance financière annoncée pour les Guinéens d’autres pays

0
386

Le ministre des Affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger a animé un point de presse ce vendredi 10 juillet 2020. Au cours de son exposé luminaire, Mamadi Touré a rappelé que dès la déclaration de la pandémie du Coronavirus, son département a instruit aux représentations diplomatiques et consulaires établies à travers le monde d’entreprendre des démarches auprès des autorités et de la diaspora de leurs pays d’accréditation en vue de mobiliser leur appui pour renforcer l’effort de riposte de la Guinée pays face au Covid-19.

Également, fera-t-il noter, il a été demandé ces missions diplomatiques et consulaires de sensibiliser les compatriotes à l’étranger au respect des mesures préventives édictées par les autorités de leurs pays d’accueil, et de leur apporter toute la solidarité nécessaire.

« Parallèlement, le département a facilité l’ouverture des corridors humanitaires aériens qui a permis l’acheminement de l’aide humanitaire médicale et de bénéficier de l’assistance médicale de nos partenaires et amis, notamment de Cuba, de la Turquie, de la Chine, de la France, de l’Egypte, du Maroc, des Emirats Arabes Unis, ou encore de la Russie, et bien d’autres », a énuméré, entre autres, le conférencier.

A ces efforts, s’ajoute le rapatriement volontaire des Guinéens de l’étranger. C’est dans cet ordre d’idée que Mamadi Touré soutiendra que dans les prochains jours et semaines, le ministère dont il a la charge va poursuivre les opérations de rapatriement de ces compatriotes, et continuera de leur apporter toute l’assistance du gouvernement.

Parlant de ces rapatriements, il a indiqué que les démarches sont très avancées pour le Sénégal et la Tunisie, où les dates d’arrivée seront indiquées dans les prochains jours pour respectivement 200 et 130 personnes concernées par ces opérations.

« Il faut préciser que pour ces deux pays, nous avons déjà signé les contrats avec les avionneurs. La date de rapatriement sera fixée en fonction des possibilités d’accueil et de prise en charge des services sanitaires. Le Maroc, où la date d’arrivée sera fixée dans les prochains jours. Le Niger, où la date d’arrivée de la dernière vague de migrants sera fixée en coordination avec l’OIM », a déclaré Mamadi Touré.

Par ailleurs, poursuivra-t-il, il convient de souligner que le gouvernement a apporté une assistance financière à nos compatriotes en France, aux Etats-Unis et au Sénégal. « Des démarches sont également en cours pour élargir cette assistance à d’autres pays, où nos compatriotes font face à des situations de vulnérabilité. Aussi, nous avons répertorié une liste de pays où nous recensons des cas isolés de compatriotes en difficultés, le gouvernement met tout en œuvre pour leur apporter l’assistance nécessaire », a annoncé le chef de la diplomatie guinéenne.