Covid-19 en Guinée : Bolloré offre un automate de biochimie de 200 tests par heure à l’ANSS 

0
796

Dans le cadre de sa participation à la lutte contre le Covid-19 dans notre pays, Bolloré Transport Logistics Guinée a offert des équipements à l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS). La remise de ces équipements a été faite ce lundi 8 juin au siège de l’ANSS.

A l’occasion de cette cérémonie, le Directeur général de Bolloré Transport Logistics Guinée, Jean-Christophe TRANCHEPAIN, a d’abord fait savoir que sa société a pris des dispositions au niveau de tous ses sites pour prévenir la maladie tout en continuant les activités essentielles : « Depuis l’apparition du premier cas de Covid-19 en Guinée au mois de mars 2020, Bolloré Transport Logistics Guinée, conformément aux directives données par le gouvernement guinéen, a mis en place des mesures de prévention nécessaires sur l’ensemble de ses sites d’activités.»

Cette action, selon lui, vise à protéger  les collaborateurs ainsi que les partenaires et clients de sa société, tout en essayant de maintenir ses activités qui sont essentielles au niveau du Terminal à conteneurs, au niveau du port et de la logistique au soutien à l’économie nationale.

Ce don est composé d’un automate de biochimie d’une capacité de 200 tests par heure; des réactifs d’automate de biochimie pour une période de 2 mois; un lot de 339 blouses jetables; un lot de 500 visières; un lot de 200 combinaisons.

Dans son intervention, le Directeur général de l’ANSS, le Dr Sakoba Keita, a dit que ce geste de Bolloré ne le surprend pas, puisque cette société a toujours pensé au département de la Santé pendant les périodes difficiles.

« Je ne suis pas surpris du geste de Bolloré. Pendant nos périodes de difficultés,  ils ont été toujours au chevet du ministère de la Santé pour apporter leur contribution aux différentes composantes de nos stratégies de riposte », a rappelé le Dr Keita, ajoutant que l’automate de biochimie permettra à l’ANSS de contrôler le Covid-19 : « Cet équipement de dernière génération pourra nous aider non seulement à contrôler la maladie, mais à renforcer la résilience de la maladie à Coronavirus. Et c’est sûr que nos infrastructures pourront en bénéficier ou bien d’autres maladies au-delà même de la Covid-19. »

Revenant sur la stratégie Stop Covid-19 en 60 jours, le DG de l’ANSS affirme qu’ils vont utiliser les nouvelles technologies pour faire des tests rapides dès la semaine à venir afin de freiner la propagation du virus dans les communautés : « Ce matin, nous avons lancé la stratégie Stop Covid-19 en 60 jours. Mais cette stratégie a deux grandes composantes. Il y a la composante prise en charge, mais il y a aussi la composante communautaire qui nous permet de couper la chaîne de transmission. Nous avons voulu utiliser les nouvelles technologies pour pouvoir accélérer ce contrôle.

Déjà on a envie de tester un maximum de personnes pour permettre même la continuité des services dans nos différentes sociétés, y compris les départements ministériels. Donc les tests rapides vont être appliqués à partir de la semaine prochaine, mais dans un but de détecter précocement tous les gens afin de les confiner soit à domicile ou dans nos centres d’isolement pour anticiper sur leur prise en charge. »

Le Dr Sakoba Keita annonce l’importation d’autres produits dont 20 mille doses sont déjà disponibles : « En même temps, on a importé de l’interféron et alpha BP qui a servi un peu dans le cadre de la prophylaxie à Wuhan sur environ près de 5000 agents dont les résultats sont très encourageants. Au moment où je vous parle, on a 20 mille doses que probablement nous allons utiliser dans la prophylaxie de nos contacts afin de les empêcher de développer cette maladie. »

Pour finir, Dr Sakoba Keita estime que la propagation du Covi-19 pourrait être stoppée en 45 jours si tout le monde collabore : « Selon nos estimations, nous pensons que si tout le monde collabore de façon synergique, dans les 45 jours qui suivent, nous pouvons stopper l’avancée actuelle, pour que les deux dernières semaines soient consacrées au ratissage de la maladie. »