COVID-19 en Guinée : les agents de l’ANIES bientôt déployés sur le front de la sensibilisation

0
769

Au siège de l’Agence nationale  d’inclusion économique et sociale (ANIES), quatre premiers groupes de pères éducateurs  ont suivi une session d’information avant leur déploiement sur le terrain. Au nombre de 32,  ces agents iront sensibiliser aux « gestes barrières » face au COVID-19, dans les ports de pêche artisanale et grands marchés de Conakry. En tout, 19 lieux publics, y compris la Cité de solidarité, sont visés dans la capitale.

« Il ne s’agit pas de provoquer des rassemblements autour de vous. Faites du porte-à-porte, parlez dans les mégaphones… Dès que vous voyez qu’il y a un grand nombre de personnes qui se rassemble autour  de vous, retirez-vous et faites les comprendre, à travers le mégaphone  pourquoi vous vous êtes retirés », a conseillé la directrice générale de l’ANIES, madame Sanaba Kaba, aux agents sensibilisateurs.

En plus de la sensibilisation dans les ports et marchés, ces agents sensibilisateurs seront chargés de la distribution de kits sanitaires aux ménages vulnérables. Du savon, du chlore, de l’eau de javel, du seau à robinet, du thermomètre frontal infrarouge… l’ANIES a en tout cas un grand lot de tous ces kits de prévention du coronavirus.

« L’idée est de s’assurer que les plus démunis sont sensibilisés à la question du COVID-19, qu’ils comprennent la maladie et qu’ils intègrent à leurs comportements les différents gestes barrières », nous a indiqué Aïssatou Kaba, conseillère technique à ANIES.  

Si la sensibilisation va démarrer à Conakry – zone la plus touchée du pays –, elle s’étendra au reste du pays. La DG de l’ANIES indique qu’une place importante est aussi accordée à la sensibilisation dans les frontières du pays, notamment à Koundara, Gaoual (pour le Sénégal) ; Siguiri et Mandiana (pour le Mali ) ; Forécariah (pour la Sierra Leone) ; Lola et Beyla (pour la Côte d’Ivoire), Guéckedou et Yomou (pour la Sierra leone et le Libéria)…