COVID-19 en Guinée, les jeunes du quartier Nongo de Conakry s’engagent !

0
674

Afin de briser la chaîne de contamination communautaire au COVID-19 qui a commencé à se former dans le pays, le Ministère de la Santé et l’UNICEF échangent avec les communautés locales pour leur implication dans la riposte.

Pour briser la chaîne de contamination communautaire au COVID-19 qui commence à prendre corps dans le pays, le Gouvernement guinéen à travers le Ministère de la Santé, avec l’appui de l’UNICEF, a entamé des activités de communication de proximité. Cette démarche a pour objectif de partager de bonnes informations portant sur le mode de transmission de cette maladie, les mesures préventives et les moyens de protection.

C’est dans cette dynamique qu’une équipe composée des cadres de l’ANSS, du Service National de Promotion de la Santé et de l’UNICEF, s’est rendue au quartier Nongo de Conakry pour échanger avec les jeunes de ce quartier afin de les impliquer dans la riposte contre cette pandémie. La rencontre a également rassemblé les leaders communautaires notamment l’Imam, le Chef de quartier, les représentants des femmes et des jeunes.

COVID-19 - Les jeunes du quartier Nongo de Conakry s’engagent !
UNICEF Guinee/C. Tayo Jiofack
Les jeunes du quartier Nongo de Conakry s’engagent !

Dans une ambiance bon enfant, toutes les questions relatives aux mesures préventives pour se protéger contre le COVID-19 ont été abordées pour éclairer la lanterne de l’assistance.

« Nous avons voulu échanger avec l’ANSS pour avoir des informations fiables sur la maladie, les modes de transmission et le rôle que doit jouer la population dans la lutte contre cette pandémie. Nous voulions également avoir des informations sur le centre de traitement des épidémies qui est situé dans notre quartier », dira Alpha Oumar Condé, le représentant des jeunes.

Les jeunes du quartier Nongo de Conakry s’engagent !
UNICEF Guinee/C. Tayo Jiofack
Les jeunes du quartier Nongo de Conakry s’engagent !

En effet, les populations riveraines au centre de traitement épidémiologique, ont souhaité connaître les dispositions prises par l’État pour sécuriser le centre et protéger les populations contre d’éventuelles infections du fait de la proximité de leurs maisons avec le centre. À ce sujet, les participants ont été rassurés sur le fait que des mesures sanitaires adéquates sont prises à l’intérieur et à l’extérieur du centre pour protéger les malades, le personnel soignant et les populations.

Face à l’ampleur que prend la pandémie, les jeunes ont tenu à réitérer leur engagement à mettre en place une unité de veille dans leur quartier et à intensifier les visites dans les familles pour sensibiliser les populations sur la maladie et sur la nécessité de respecter les mesures préventives. Pour cela, des kits d’hygiène et les supports de communication pour faciliter leur travail sur le terrain leur seront remis. L’ANSS, l’UNICEF et le Service National de Promotion de la Santé ont loué l’initiative des jeunes et ont promis de leur apporter un appui pour faciliter leur travail. « Nous exhortons les jeunes des autres quartiers de la ville à se joindre également à cette lutte qui est l’affaire de tous », a conclue Fatoumata Lamarana Diallo de l’ANSS.

Au terme de la rencontre, tous les participants ont reconnu qu’aucune contribution n’est de trop dans la lutte contre cette pandémie.