Covid-19-Erreur sur le statut du député Mathieu Kpoghomou : une confusion qui provoque l’indignation à Yomou

0
638

A  Yomou des voix se  multiplient pour condamner  le traitement humiliant infligé au député Mathieu Kpoghomou suite aux rumeurs faisant  état de sa positivité au test de COVI-19 par son homologue de Guéckédou, Antoine  Kadouno à l’hémicycle.

C’est dans la journée du vendredi 1er mai dernier   que le député de Yomou  Mathieu Kpoghomou  aurait  été  victime d’une accusation   publique par celui de Guéckédou  Antoine  Kadouno d’être positif de COVID-19 alors  qu’il venait d’être déclaré négatif par l’ANSS comme l’explique Mathieu Kpoghomou  joint au téléphone.  » J’ai passé mon test on m’a pas donné le résultat plus tard.   Cela été  une confusion en me  donnant le résultat d’une autre personne tout en m’appelant  pour me dire que je suis positif , ensuite je me suis rendu à Donka pour le traitement, devant le médecin  je reçois un message disant de me rendre au camp Alpha Yaya pour reprendre mon test. Après ces différents tests  j’ai été déclaré négatif suivi d’une attestation médicale, le lendemain j’ai reçu une invitation de me rendre au palais du peuple pour recevoir les primes de transport. A ma grande surprise, je vois le député de Guéckédou  Antoine  Kadouno criant de ne pas s’approcher de moi que je suis positif de COVID-19 et que j’ai fermé mon téléphone cela a provoqué une  psychose dans la salle », a-t-il confié.

A présent l’information qui circule sur la toile de Yomou, c’est bien celle de l’humiliation  de son député uninominal. A cet effet, ce sont des voix qui se lèvent pour démentir et condamner cette mortification de leur député à l’Assemblée nationale. Le mécontentement de la population de Yomou se fait exprimer notamment par le président préfectoral des sages de Yomou Lansana Monèmou, représentante du bureaux des femmes de MUFFA Gamey Haomou, le secrétaire général de la commune urbaine de Yomou ainsi  que les membres de sa famille politique. Tous condamnent avec dernière énergie  l’acte commis par le député uninominal de Guéckédou. Selon eux , ce n’est pas leur député qui a été humilié mais plus tôt la population toute entière de la préfecture  et demandent à ce que ce dernier soit traduit devant la justice. Dans la même lancée certains citoyens de Yomou  accusent l’ANSS d’être à l’origine de ces désagréments. Pour d’autres, ce sont les détracteurs de Mathieu Kpoghomou qui cherchent à tout prix, à lui nuire.