Covid-19 et célébration de Pâques : Le Révérend Léno donne une piste aux fidèles protestants

0
941

Suite à la mise en place de l’état d’urgence sanitaire le 26 mars dernier, les lieux de culte sont fermés, afin d’éviter la propagation rapide du nouveau Coronavirus. Cette décision est prise pendant que les chrétiens sont en plein Carême et que les musulmans s’apprêtent pour le Ramadan.

A Gbessia, le Révérend Etienne Leno, pasteur de l’église protestante évangélique se dit soulagé par les mesures sanitaires par le président de la République : « Nous devons, tout d’abord, remercier les autorités pour les dispositions prises demandant que les lieux de culte soient fermés pour un temps. C’est tout à fait normal. Ce n’est pas la première fois qu’on voit de telles choses. Et ce n’est pas seulement un cas pour la Guinée, mais un phénomène mondial. »

Selon ce pasteur, ce n’est pas qu’à l’église qu’on peut adorer Dieu. L’adoration, dit-il, se fait dans le cœur : « Le vrai lieu de culte, ce n’est pas le bâtiment, c’est le cœur. C’est dans le cœur qu’on rend le culte à Dieu. Donc dans le vrai sens du mot, on peut rendre le culte à Dieu dans nos maisons, en famille. C’est le cœur qui est le siège de Dieu. »

Le dimanche 6 avril, la fête des rameaux est passée sous silence. Le Révérend Léno explique comment les pasteurs ont fait pour entrer en communion avec leurs fidèles : « Lors de la fête des rameaux ce qu’on fait, on envoie des textes de base à nos fidèles, des textes bibliques, des références bibliques et ils peuvent méditer à la maison, prier en famille. Et c’est ce qu’on fait pour le moment. Il y en a qui font des messages vidéos en ligne. Les gens peuvent suivre ces enseignements sur les pages Facebook, relayer ça sur Messenger à leurs amis. »

Le dimanche 12 avril prochain, c’est la fête de Pâques. Mais là aussi, il n’y aura pas de célébration à cause du Covid-19. Le pasteur de l’église protestante évangélique de Gbessia-Béhanzin affirme qu’il sera procédé de la même manière que lors de la fête des rameaux : « […] Ce sera la même chose pour la fête de Pâques. Lors de cette fête, on ne s’attend pas à regrouper tout le monde ensemble, puisque le danger est là. On veut protéger la vie de nos fidèles. On ne veut pas qu’ils risquent leur vie pour venir faire une fête. »

Fortement croyant à la volonté divine, le Révérend Leno rassure : « Nous savons que Dieu est au contrôle et nous savons que nous sortirons vainqueurs de cette lutte par la gloire de Dieu. »

Il conclut en demandant à tous les citoyens de respecter les gestes barrières pour sauver soi-même, mais aussi sauver ses proches, sa famille, les autres.