Covid-19 : la Banque Mondiale renforce la capacité de riposte de la Guinée avec 10 véhicules et du matériel médical

0
547

La Pharmacie centrale de Guinée (PCG) a abrité, le jeudi, 24 septembre 2020, la cérémonie de remise officielle de véhicules acquis sur financement de la Banque mondiale entre le Projet de renforcement des systèmes de surveillance des maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE) et l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

Cette cérémonie présidée par le Secrétaire général du ministère de la santé, Dr Sékou Condé a enregistré la présence du Représentant résident de la Banque Mondiale en Guinée, Nestor Coffi qui avait à ses côtés, la Représentante adjointe de l’UNICEF en Guinée, Mme Christine Nare Kaboré, le Directeur général de l’ANSS, Dr Sakoba Kéita ainsi que le Directeur général de la PCG, Dr Moussa Konaté et le Coordonnateur national du REDISSE, Dr Moustapha Grovogui.

Au cours cette cérémonie, il a s’agit de dix (10) véhicules notamment 3 ambulances Toyota Land Cruser Hardtop, 7 Toyota land Cruser Prado TX5 ainsi que des matériels médicaux. Parmi lesquels, des gants stériles et non stériles, des masques chirurgicaux et de protection FFP2, des blouses jetables et surblouses, des combinaisons de protection, des tabliers et themoflash. Le tout faisant un coût global de 1 073 316 USD soit, 10 307 059 213 GNF.

En remettant ces engins et matériels, le Représentant résident de la Banque mondiale en Guinée Nestor Coffi, tout en se réjouissant de la réduction de la propagation du COVID-19 en Guinée, a insisté sur le fait que « … ce qui est important pour eux, c’est l’usage de ces équipements. Car, il ne sert à rien d’avoir des ambulances et des matériels qui restent déposés dans les bureaux ou dans les lieux où ils ne devraient pas être. Autrement dit, enchaîne-t-il : « Pour nous, ces matériels dès qu’ils sont remis, il est important, M. le Secrétaire général du ministère de la Santé, M. le Directeur général de l’ANSS que, ces matériels soient rapidement dispatchés et remis dans les centres qui ont besoin de les utiliser dans le cadre du service public que la santé représente au bénéfice des populations, …».

 Pour toujours signifier les bonnes dispositions de la Banque mondiale à accompagner le pays, M. Coffi dira que : « D’autres équipements de même nature seront remis dans les semaines avenir, …».

Auparavant, la Représentante adjointe de l’UNICEF, Mme Christine N. Kaboré s’est dite « convaincue que ces véhicules et intrants vont contribuer à renforcer le dispositif actuel mis en place pour la riposte à la pandémie de la COVID-19 en Guinée ».

Dans son intervention, le Secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Sékou Condé, en remerciant la Banque mondiale qui a accepté de financer cette opération et l’UNICEF qui a servi d’agence d’exécution a souligné que : « Depuis le début de cette année, le monde entier est confronté à la terrible pandémie du COVID-19. Face à cette situation dans notre pays, l’Etat, sous le leadership du président de la République, le Pr Alpha Condé a élaboré un plan de riposte prévoyant entre autres, l’acquisition de moyens logistiques. Dans ce cadre, d’importants efforts ont été fournis dans le domaine de la riposte contre la maladie. Des efforts qui se traduisent par des actions en matière de prise en charge, de la surveillance, du diagnostic, de la Communication et du soutien économique ».

Et d’ajouter : « Malgré ces efforts, des besoins importants restent à couvrir au regard du défi de la maladie qui n’est pas encore contrôlée vu sa distribution communautaire. Cette situation appelle donc le développement d’un partenariat avec les institutions bi et multilatérales autour de ce problème de sécurité sanitaire. C’est dans ce cadre que se situe l’appui de la Banque mondiale pour renforcer rapidement les capacités nationales de riposte. »

Dr Condé fera remarquer que : « En procédant à la remise des moyens logistiques en faveur des structures sanitaires nationales, nos partenaires comme d’habitude, viennent de contribuer grandement à la mise en œuvre de notre plan de riposte ».

Enfin, il a rassuré le donateur que le ministère de la Santé « prendra toutes les mesures utiles pour l’utilisation rationnelle de ces moyens logistiques au niveau des structures bénéficiaires. A cet égard, des dispositions ont été déjà prises en vue de leur distribution rapide aux ayants droit. Ceci est d’autant plus urgent que des besoins sont pressants sur le terrain, … ».