COVID-19 : la mort d’un jeune suspect suscite de la polémique à Tougué

0
412

Le 13 juin dernier, la préfecture de Tougué a enregistré un cas suspect de COVID-19. Il s’agit du jeune Thierno Samba, chauffeur qui décéda, malheureusement,  au cours de son évacuation au centre de traitement de Kindia. Les tests ont révélé par la suite qu’il était négatif.

Quelques jours après son décès, la famille du défunt ne décolère pas. Sur Espace Fouta, le frère du défunt accuse le biologiste, Dr  Mamadou Yero d’être responsable de la mort de Thierno Samba et indique que sa famille entend porter plainte.

Interrogé ce vendredi 26 juin202,  le Dr Mamadou Yero Camara, biolgiste à l’hôpital préfectoral de Tougué a balayé les accusations de la famille de Thierno Samba d’un revers de main.

Il est revenu  sur le film des événements : « on m’a accusé à tort pour le cas suspect de COVID-19 que le district sanitaire de Tougué a enregistré ces derniers jours. Au fait, j’ai été informé par le médecin chargé de la maladie (MCM) de venir au syndicat des transporteurs de Tougué qu’il y’a un malade couché à leur bureau et éventuellement  voir s’il répond aux définitions d’un cas suspect de COVID-19.

Je suis venu prendre contact avec le syndicat qui m’a mis en rapport avec le malade via son ami avec lequel il est venu de Conakry. Ensemble, nous sommes venus voir le malade. Après avoir pris sa température à trois reprises, sa tension était  à plus de 40 degrés. En plus, il était asthénique. J’ai informé le MCM qui m’a dit de faire appel à d’autres agents de santé pour la gestion du cas tout en limitant les contacts. Ensuite, je suis allé vers la police qui m’a donné un agent pour sécuriser le lieu. A l’arrivée du MCM qui était absent de Tougué, je lui ai fait le compte rendu et on a géré la suite.

Sur la suite de la gestion du cas, Mamadou Yero précise : « le MCM a appelé ses supérieurs qui lui ont demandé de référer le cas, comme on n’a pas les moyens de faire des tests à notre niveau. C’est ainsi que la Croix rouge est venue pulvériser les lieux et le jeune a été évacué à Kindia à bord de l’ambulance de l’hôpital préfectoral de Tougué. Et c’est devant beaucoup de citoyens qu’il a été embarqué. Maintenant en cours de route, il est décédé. Donc, si par ailleurs sa famille dit que j’étais seul avec lui à l’hôpital et que je suis auteur de sa mort, c’est du faux. »