Covid 19/Labé : Un cas suspect et plusieurs contacts introuvables (DRS) 

0
476

C’est une psychose générale qui règne depuis quelques heures dans la préfecture de Labé.  Un cas suspect identifié et une dizaine de personnes contacts sont jusque là introuvables à en croire aux autorités régionales de la santé.

Le suspect, un monsieur en provenance de l’Espagne et dont les symptômes sont apparents a finalement été récupéré et évacué d’urgence sur Conakry, a appris Guinéenews.

« C’est une personne qui est rentrée de l’Espagne, qui est partie à Serima (sous-préfecture de Popodara) dans le hameau appelé Ghogou. Quand il est arrivé, il a développé quelques signes. Il a fait la fièvre, il a vomi, il a fait la toux et est parti se faire consulter dans certaines structures notamment le centre de santé de Diari et le poste de santé de Serima.

On a reçu l’information de nos relais communautaires. Et dés qu’on a eu l’information, on a réagi car c’est une personne en provenance d’une zone endémique. Donc on l’a embarquée pour Conakry hier nuit. Il est déjà à Donka et surement on aura le résultat dans la journée », explique Dr Mamadou Oudy Bah, le directeur régional de la santé (DRS) de Labé.

Sauf que la récupération du suspect n’a pas été facile, selon docteur Mamadou Oudy Bah qui revient sur scène: « quand le chauffeur est arrivé, il a trouvé que le village était vide et toutes les cases étaient fermées. C’est ainsi, qu’on s’est dit qu’il faut informer les autorités c’est à dire le gouverneur et le préfet afin qu’ils nous viennent en aide.

Mais entre temps, on a trouvé une autre piste parce qu’on a eu le contact de son frère là où il est passé avant de venir à Labé. Ce dernier a communiqué avec la famille parce qu’au début, il a refusé de se présenter. Mais avec l’implication de la famille, il a accepté. Ça s’est passé tard dans la nuit car le chauffeur a bougé vers 22 heures », soutient-t-il.

En plus, plusieurs personnes contacts en séjour dans la région administrative de Labé sont jusque là introuvables : « c’est qu’il y a des personnes qui ont voyagé de l’extérieur, qui ont été enregistrées à l’aéroport et qui devraient être suivies à Conakry pendant les 14 jours et qui avaient donné l’adresse de Labé. Certains sont de Konkola, Tata 1, Tata 2, Donghol, … et qui, en fin de compte, y en a même qui ont donné de faux numéros pour dire qu’ils sont de Labé.

Maintenant quand on a appelé ces gens là, on n’a pas pu les joindre ; c’est pour cela que docteur Sakoba a dit que ce sont des personnes qui ne répondent pas aux appels. Mais comme on avait leur adresse, il nous a déjà remonté la liste et nous sommes en train de les rechercher » ajoute le DRS de Labé.

« Nous avons retrouvé certains par exemple, un de Donghol qui a déjà son certificat et dont on peut déjà considérer qu’il n’est pas contaminé. Il y a une autre dame qui est très proche de nous, qui est restée à Conakry mais malheureusement je ne sais pas si elle n’a pas voulu répondre à l’appel ; celle-celle-là a est toujours confinée à Conakry.

Les autres on est en train de travailler avec nos relais communautaires, les responsables, les proches pour chercher à savoir où ils se trouvent.

En plus, il y a une autre personne qui est de Lélouma qui a été retrouvée. Lui aussi il est déjà sorti de la période. Deux autres personnes qui devraient se rendre à Tougué, une autre en direction de Mali sont activement recherchées », rappelle docteur Oudy Bah.

Dans l’attente du résultat du suspect et la localisation des personnes contacts, les commentaires vont bon train dans la cité de Karamoko Alpha.