COVID-19 : Le FMI allège la dette de la Guinée et celle de vingt quatre autres pays

0
830
Kristalina Georgieva, Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI). Photo/FMI

Le fonds monétaire international (FMI) vient de procéder à l’allègement de la dette de vingt cinq (25) pays y compris la Guinée qui ont une économie moins résiliente afin de les aider à lutter contre Coronavirus qui ravage le monde entier en ce moment. C’est ce qu’indique un communiqué rendu public ce lundi 13 avril par l’institution de Breton Wood dont votre quotient électronique a reçu copie. A cette occasion, nous livrons en intégralité la déclaration de Kristalina Georgieva, directrice générale du fonds monétaire international. Crédit photo : FMI. Lisez !

« Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’annoncer que notre conseil d’administration a approuvé un allégement immédiat du service de la dette pour 25 pays membres du FMI au titre du fonds fiduciaire réaménagé d’assistance et de riposte aux catastrophes (fonds fiduciaire ARC), dans le cadre des mesures que le FMI prend pour aider ses pays membres à faire face aux conséquences de la pandémie de COVID-19.

Nos pays membres les plus pauvres et les plus vulnérables recevront ainsi des dons qui couvriront leurs obligations envers le FMI pour une phase initiale de six mois, ce qui leur permettra de consacrer une plus grande partie de leurs faibles ressources financières aux soins médicaux et autres efforts de secours d’urgence vitale.

Le fonds fiduciaire ARC peut actuellement fournir un allégement du service de la dette sous forme de dons à hauteur d’environ 500 millions de dollars, y compris les 185 millions de dollars promis récemment par le Royaume-Uni et les 100 millions de dollars fournis par le Japon comme ressources immédiatement disponibles. D’autres pays, parmi lesquels la Chine et les Pays-Bas, s’apprêtent également à apporter des contributions importantes. J’engage d’autres donateurs à nous aider à reconstituer les ressources du fonds fiduciaire et à renforcer davantage notre capacité à offrir à nos pays membres les plus pauvres un allégement supplémentaire du service de la dette pendant pas moins de deux ans. 

Les pays qui bénéficieront d’un allégement du service de leur dette sont les suivants : Afghanistan, Bénin, Burkina Faso, Comores, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Haïti, Îles Solomon, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Mozambique, Népal, Niger, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, Sierra Leone, Tadjikistan, Tchad, Togo et Yémen. »