Covid-19 : sous traitement, un ministre guinéen partage ses expériences de patient

0
897

«…J’ai surtout été encouragé par le fait que de hautes personnalités comme Hadja Rabiatou Sérah Diallo et Dr Makalé Traoré, qui ont eu le courage de venir se présenter dès que les symptômes sont apparus. C’est pour dire que si vous ne vous sentez pas bien, c’est de passer un test. Si le test est positif, il faut se mettre à l’abri par un confinement. Histoire de protéger les personnes qui nous sont chères. Parce que le virus se propage très rapidement… L’avantage d’un dépistage précoce, c’est que quand vous vous faites dépister à temps, vous avez plus de chance…»

Le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naïté a rassuré vendredi les Guinéens sur son état de santé. Testé positif au Covid-19, le ministre soutient que l’évolution de sa situation sanitaire est encourageante avant de conseiller toute monde à un dépistage précoce.

A nos confrères de la radio Espace FM qui l’on joint, le ministre Naïté a expliqué pourquoi le Coronavirus fait des paniques au sein de la population : « le nom de la maladie aujourd’hui fait extrêmement peur surtout par sa rapide propagation. Quand on entend Coronavirus ou Covid-19, tout de suite c’est la panique qui s’empare de nous. Si vous n’êtes pas serein ou lucide alors cette coronaphobie peut vous pousser à avoir des attitudes irrationnelles au lieu d’aller vers les autorités pour déclarer votre statut. Afin de pouvoir protéger les personnes qui vous sont chères, les familles, la population. »

Le ministre des Travaux Publics confie avoir été encouragé par les gestes de Hadja Rabiatou Sérah Diallo et de Dr Makalé Traoré qui se sont présentées elles-mêmes à l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) pour faire le test de dépistage. « Moi, j’ai surtout été encouragé par le fait que de hautes personnalités comme Hadja Rabiatou Sérah Diallo et Dr Makalé Traoré, qui ont eu le courage de venir se présenter dès que les symptômes sont apparus. C’est pour dire que si vous ne vous sentez pas bien, c’est de passer un test. Si le test est positif, il faut se mettre à l’abri par un confinement. Histoire de protéger les personnes qui nous sont chères. Parce que le virus se propage très rapidement. » Le dépistage précoce a des avantages, selon le ministre Naité : « l’avantage, c’est que quand vous vous faites dépister à temps, vous avez plus de chance. Parce que dans le cas contraire, vous avez tendance à vouloir traiter un palu avec des anti-inflammatoires alors que ce n’est pas le traitement qui sied dans ce cas précis. Quand vous vous faites dépister et qu’il est avéré que c’est le Covid-19, c’est en ce moment que le protocole de médicament qui est administré par l’ANSS est appliqué. Sur deux, trois jours, vous commencez à vous sentir très bien. Petit à petit vous gagnez votre santé. »

Comme l’a dit récemment Hadja Rabiatou Sérah Diallo, le ministre des Travaux publics soutient que le Covid-19 ne connait ni riche, ni pauvre. Il prévient que la maladie ne devient dangereuse, généralement, que quand le dépistage n’est pas fait, ou quand le malade a peur, est très avancé en âge et a des maladies chroniques.