Covid-19: un gendarme testé positif a séjourné dans deux villes de la Forêt

0
785

A Gueckédou et à Kissidougou, c’est la psychose. Un gendarme du Bataillon Spécial Présidentiel a récemment quitté Conakry après avoir effectué le test à l’ANSS. Sans attendre le résultat, il est allé chercher ses sœurs à Gueckédou qui ont fait le même test que lui. Arrivé à Guéckédou, l’ANSS a appelé ledit gendarme pour lui signifier que son résultat s’est avéré positif. Mais, ses sœurs sont négatives.

Selon le directeur préfectoral de la santé de Kissidougou, Aly Badra Cissé, après avoir échangé avec la Directrice de l’hôpital de Gueckédou, la décision a été immédiatement prise d’embarquer toutes les personnes concernées dans l’ambulance de l’hôpital pour les envoyer à Conakry.

Cependant, « le gendarme testé positif n’a pas voulu coopérer. Il a fui Gueckédou pour se rendre à Kissidougou. Dès son arrivée, il s’est dirigé directement  à l’hôpital préfectoral. Quand il est arrivé dans le domicile du directeur de l’hôpital vers 20 heures, il lui a remis le téléphone en lui disant de répondre à l’ANSS. Quand il a pris le téléphone, on lui a dit que celui qui est devant toi  est testé positif. Trouvez une ambulance pour l’envoyer  à Conakry. Immédiatement, dès qu’ils m’ont informé, on l’a embarqué pour Conakry avec toutes les mesures de sécurités.« , rapporte-t-on.

Joint au bureau du D.P.S  de Kissidougou, le gendarme testé positif, relate les faits: « Je suis parti à Guéckédou pour chercher mes sœurs pour les envoyer à Conakry ici parce qu’on a fait le test avec elles.Quand l’ANSS m’a appelé, j’ai jugé nécessaire de partir répondre avec elles. Arrivé à Guéckédou,  l’ANSS m’a appelé et ils ont communiqué avec le Directeur de l’hôpital. Moi, je les ai devancés. J’ai pris un taxi, j’ai resté à   la place de derrière moi seul pour les mesures de sécurité. Je me suis protégé comme mon interlocuteur de l’ANSS m’a dit et je me suis rendu à Kissidougou. Dès que je suis arrivé, ils (ANSS) m’ont appelé encore et ils m’ont dit tu ne devrais pas voyager avec tes sœurs. C’est ainsi l’ambulance m’a envoyé à Conakry« .

Poursuivant, il dira que « présentement, nous sommes à Conakry. Les médecins disent encore qu’ils vont reprendre les tests de mes soeurs pour revoir encore y compris pour moi pour être plus sûr. Nous sommes actuellement à l’hôpital Donka. Nous sommes en train de se patienter. Ils vont nous appeler d’un moment à l’autre pour refaire le test.« 

Cependant, une question taraude l’esprit, celle de savoir où se trouve la voiture du gendarme.