COVID19 : Secours aux femmes du secteur agricole, #PasSansElles et l’ONG Evolution se mobilisent

0
787

Dansle cadre de l’appui au Plan national de riposte contre le Covid19 et pour contribuer à atténuer les effets de cette pandémie sur la production agricole locale, #PasSansElles s’engage à soutenir la résilience des femmes dans ce secteur. Pour ce faire, l’association collabore avec l’ONG Evolution spécialisée dans la gestion des activités agropastorales auprès des communautés rurales.

La sécurité alimentaire des femmes et des membres de leurs communautés constitue une part importante de solutions face au Covid19. C’est pourquoi l’association #PasSansElles et son partenaire ONG Evolution s’engagent à prêter mains fortes aux femmes du secteur agricole dans l’acquisition de motoculteurs, d’engins tricycles, de motopompes, de moissonneuses/batteuses, de semences rizicoles et maraichères, de produits phytosanitaires, de points d’eau et petits outillages agricoles…

A cet effet, #PasSansElles et son partenaire ont conçu ce projet en réalisant un échantillonnage dans les préfectures de Boké (Union des Femmes de Victoria à Kanfarandé), Mamou (Union des Groupements Producteurs Agricoles de Bantignel),Mandiana ( Union des Productrices Agricoles de Mandiana et Faralako) et N’Zérékoré (Union Agro-pastorale des Groupements Féminins de Koulé) auprès de quatre unions de producteurs agricoles formant un total de 1400 membres dont 90% de femmes. Les besoins récoltés auprès des unions ont permis d’appréhender l’impact du Covid19 sur leurs activités. De ce fait, l’objectif de ce projet est d’accompagner les producteurs à accéder plus facilement aux intrants et autres équipements nécessaires pour assurer leur production.

#PasSansElles et son partenaire technique l’ONG Evolutionpartent du constat que les capacités d’importations desproduits alimentaires de la Guinée pourraient être réduites en raison des fermetures des frontières. Le confinement de Conakry et la réduction des liaisons avec les régions, impactent l’approvisionnement en intrants agricoles (apport en engrais, en produits phytosanitaires, en semences et outils de mécanisation…) ce qui pourraient perturber la production locale.

Pour faire face à ce changement conjoncturel complexe, il est plus que nécessaire de maintenir l’agriculture de subsistance qui constitue la principale activité de la femme guinéenne. Ainsi, #PasSansElles et l’ONG Evolution ont décidé d’accompagner les agricultrices en mettant en lumière les problématiques auxquelles elles sont confrontées depuis l’apparition du Covid19.

#PasSansElles promeut la représentativité des femmes dans les instances et processus de prises de décisions dans le secteur public, privé et informel et lutte pour les droits des femmes.

ONG Evolution a pour objectif d’impliquer les femmes dans le développement socio-économique de leurs localités à travers la réalisation d’activités agricoles, la création de centres d’autonomisations et d’infrastructures sociaux éducatives.