Coyah: 45 jeunes aux activités «louches» interpellés dans une villa par les hommes de Tiégboro

0
1363

Quarante-cinq jeunes ont été interpellés par les hommes des Services Spéciaux du Colonel Tiégboro ce vendredi  29 mars lors d’une opération coup de poing qu’ils ont conduite dans une villa isolée au quartier Souguéta, dans la commune urbaine de Coyah, à environ 50km de la capitale Conakry.

Ce ‘’mystérieux’’ groupe dont les âges des membres varient entre 15 et 30 ans, occupe, selon plusieurs témoignages recueillis sur place, cette villa depuis plus de deux mois.

Après l’interpellation des 45 jeunes et la fouille systématique de la villa par ses hommes, le Colonel Moussa Tiégboro Camara qui coordonnait en personne les opérations sur le terrain, a déclaré à la presse qu’il s’agirait d’une secte qui mériterait une surveillance accrue et un examen minutieux.

«C’est une nouvelle forme d’insécurité qui s’installer dans le pays. L’alerte a été donnée par des citoyens eux-mêmes, qui se disaient être menacés par la présence de ce groupe d’individus dans leur quartier. Selon eux, cette villa, pour y accéder, il faut un mot de passe. Ce qui est grave cette fois, nous avons trouvé des images qu’on ne peut pas mettre sur la place publique. Je crois que cette histoire ne se résume pas à QNET seulement. Si tel est le cas, nous courons alors un danger. Il faut que nos concitoyens cessent de donner leurs maisons à des tierces personnes ou à des groupes de personnes dont les activités ne sont pas connues. Je vais remonter l’information à ma hiérarchie, le Procureur général est déjà informé afin que les dispositions à tous les niveaux soient prises.», a expliqué le colonel Tiégboro.

Sur les possibles activités de ce groupe, un citoyen témoigne: «nous ne connaissons pas l’activité que mènent ces personnes dans notre quartier. Nous les voyons effectuer des mouvements surtout la nuit.»

Quant au chef du secteur de Souguéta N’Famara Camara, il s’est dit surpris de la présence de ce groupe de personnes dans sa zone. Cependant, il précise qu’il a informé les services de sécurité quand il a été interpellé par ses concitoyens.

«C’est une grande surprise pour moi. Ces jeunes n’ont reçu aucune autorisation du quartier pour s’y installer. Nous avons informé notre chef de district qui a attiré l’attention des autorités à son tour. Les forces de sécurité nous ont promis qu’ils viendront  voir les lieux. Je ne sais pourquoi ils ne sont pas venus jusqu’aujourd’hui. Nos concitoyens nous ont signalés qu’ils ont peur et se disent inquiets des mouvements que mènent ces jeunes pendant la nuit. A partir d’aujourd’hui, nous allons veiller sur toutes les villas dans notre secteur», a-t-il promis.

Lire vidéo: