Coyah : après les grandes averses, plusieurs maisons inondées

août 21, 2019 9:56

Les fortes pluies qui se sont abattues à Coyah ces dernières heures ont provoqué des fortes inondations dans certains quartiers proches des bas-fonds et des marigots. Elles ont également provoqué des dégâts matériels importants. On dénombre les ustensiles de cuisines, les meubles, postes téléviseurs, etc

Les habitants des quartiers Fily 1, Cherifouya et Batouya tous situés au bord du fleuve Sarinka sont pris en otage par les inondations. Pour cause, le débordement du fleuve Sarinka et les eaux de ruissellement n’ont pas laissé de passages à de nombreux citoyens qui sont restés bloqués dans leurs domiciles. Venus secourir les victimes de ces inondations, les jeunes des quartiers ont été impuissants à cause du manque de voies d’accès.

Abass Bangoura, un professeur de géographie est l’une des victimes de cette inondation. Il raconte son calvaire: « ce matin (mercredi 21 août, ndlr), nous nous sommes levés. On a trouvé nos maisons entourées par l’eau. Partout, les caniveaux, les rues étaient tous inondés. On a même eu du mal à sortir de la maison avec nos enfants et les vieilles personnes. Et puisse qu’il continuait à pleuvoir, la quantité d’eau ne faisait qu’augmentait. L’eau est rentrée dans les maisons et on a pu sauver les personnes et quelques objets en les transportant sur nos têtes dans des conditions très risquées ».

Quant aux causes de ces inondations, les autorités communales et préfectorales présentes sur les lieux ont pointé du doigt les occupations anarchiques, le remplissage des canaux d’évacuation des eaux de ruissellement par les ordures et la proximité du marigot.

Jusqu’au moment où nous quittions les lieux à 19h, les maisons étaient toujours sous l’eau.