voir Plus
    vendredi, 16 avril 2021
    26.9 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Coyah : Cadres et journalistes échangent sur la décentralisation et le développement local

    Un atelier d’échange entre spécialistes de la décentralisation et du développement local et des journalistes s’est ouvert ce lundi à Coyah. Cet atelier de cinq jours vise à doter les 25 journalistes venus de Conakry et de l’intérieur du pays des outils et manuels qu’utilise l’Agence nationale de financement des collectivités locales (ANAFIC).

    « L’objectif recherché dans cette formation, c’est de partager l’ensemble des outils que nous utilisons, puisque nous sommes un projet qui appuie le processus de décentralisation. Aujourd’hui, l’ANAFIC fait énormément de choses sur le terrain. Notre souhait, c’est de renforcer notre capacité de communication sur le terrain. Et pour cela, on a jugé nécessaire de rencontrer les journalistes pour partager avec vous nos différents outils, nos différents manuels, mais aussi nos différentes réalisations sur le terrain. C’est pourquoi la présente formation se fait en deux temps. Il y a une partie théorique, mais aussi une autre partie qui va consister à vous amener sur le terrain, pour que vous puissiez regarder concrètement ce qui se passe et avoir un échange avec les bénéficiaires», a expliqué Laye Camara, le chargé des opérations techniques au niveau de l’ANAFIC.

    Plus loin, il décline ses attentes : « On voudrait qu’il y ait à la fois une communication dissuasive et une communication de la persuasion. Une communication dissuasive pour démontrer dans les débats qu’il y a des outils que l’ANAFIC utilise, qui sont en conformité avec la loi. Et donc qu’on est un projet qui accompagne le processus de développement. Mais qu’il n’est pas permis de faire n’importe quoi dans ce processus de développement. Ce développement doit obéir au respect d’un certain nombre de lois. Mais on attend aussi une communication de la persuasion de votre part. Ce qui signifie que vous devez informer les collectivités sur ce que nous sommes en train de faire. Vous devez informer la communauté nationale et internationale de ce que nous sommes en train de faire, de persuader les gens du bien-fondé du processus de la décentralisation comme le seul outil capable non seulement de transférer des compétences à la base, mais aussi de responsabiliser les populations locales dans le développement à la base

    Quant à Alpha Ibrahima Barry, responsable de la Section Transfert des compétences du patrimoine des collectivités, il a expliqué l’essentiel des thématiques à débattre pendant les cinq jours de formation : « Au cours de cette rencontre, nous allons d’abord parler de la décentralisation, du développement local, parler des acteurs de la décentralisation et des rôles et des responsabilités de chaque acteur dans le processus de décentralisation. Ce qui permettra aux journalistes de pouvoir nous aider à ce que les populations soient au même niveau que les sectoriels pour que le processus de décentralisation puisse être enclenché et trouver des moyens pour que les populations puissent avoir un bénéfice vis-à-vis du processus de la décentralisation. »

    Lire Vidéo:

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE