Coyah : Cheick Affan, l’apôtre du communautarisme arrêté et mis sous mandat de dépôt

juillet 9, 2019 11:10

Apôtre du communautarisme et du régionalisme sur les réseaux sociaux en 2018, Cheick Mohamed Fofana alias Cheick Affan a été finalement arrêté lundi par la gendarmerie de Coyah, a appris Guineenews d’une source proche du dossier. Arrêté, Affan a été inculpé pour « menace de mort, injures publiques, incendie volontaire, destruction d’édifices privés et de diffusion d’écrits de nature raciste, régionaliste et xénophobes par le biais d’un système informatique ». Il a été aussitôt placé sous mandat de dépôt, et le juge d’instruction de Coyah  poursuit ses enquêtes contre d’autres suspects.

Sheik Affan est surtout inculpé pour sa responsabilité présumée dans l’attaque en mars 2019  des  biens (des bâtiments à sis à Falékouyé) de  Mandjou Baldé qu’il accusait d’être un des « arrivistes venus spolier les domaines des autochtones » à Coyah. Parmi ses postes sur facebook, on peut lire ceci : « Le Labé Sangni (Basse Côte) fera tout pour ne pas que Coyah et Dobrika échappent aux autochtones !!! »  ou « Les #SOSOKA ne vont plus jamais baisser les bras face aux multiples vols de leurs terres par des arrivistes véreux… »

Avant d’être arrêté ce lundi 08 juillet, Cheick Affan a échappé à une première arrestation la semaine dernière. Ce jour, alors qu’il était arrêté et mis dans une voiture, des jeunes étaient venus caillassé ladite voiture pour l’y extirper.  Depuis là, il se promenait avec un groupe de jeunes qui assuraient sa sécurité.

« Il y a des personnalités qui le protègent. Nous sommes en train de les recenser pour les dénoncer publiquement. On ne peut pas comprendre qu’il y ait des hommes haut placés qui soutiennent de telles bêtises dans la République », a dit à Guineenews Me Pépé Antoine Lama, l’avocat de  Mandjou Baldé.