Coyah-Dubréka : une campagne de distribution gratuite de déparasitants sème la panique générale

mars 18, 2019 8:18

Au cours de la mi-journée de ce lundi 18 mars, la circulation a été perturbée à Sanoyah-KM36 par des élèves et parents d’élèves. Les uns exprimant leur colère suite à l’effet des produits administrés par les agents de la santé aux enfants, les autres (parents d’élèves) fonçant avec leurs enfants sur les centres de santé les plus proches.

En effet, une campagne dite de distribution gratuite de praziquantel et d’albendazole contre la schistosomiase et les géo-helminthiases a été lancée ce lundi 18 mars à Coyah et à Dubreka. Les enfants de 5 à 14 ans et les adultes sont les populations cibles.

Seulement voilà, à peine commencé dans les écoles, les premiers élèves ayant reçu les produits, dont la dose varierait selon les âges, ont eu des malaises.  Certains  vomissaient alors que d’autres se plaignaient de fatigue générale et de violents maux de ventre. De folles rumeurs faisant état des cas de mort parmi les victimes ont provoqué la panique générale chez la population. Plusieurs écoles ont dû libérer les élèves ou fermer les portes aux agents de la santé chargés de cette distribution.

Le centre de santé Rotary de Sanoyah-KM36 et des cliniques privées de la place ont été pris d’assaut par les parents qui accompagnaient leurs enfants. Un infirmier que nous avons rencontré dans une clinique de la place reconnaît que le produit administré aux enfants est très puissant. Et pour le prendre, dit-il, il est recommandé de bien manger au préalable alors que la plupart des enfants vont à l’école sans déjeuner. « Cela a dû certainement occasionner ces malaises chez les enfants », estime-t-il.

En attendant d’en savoir un peu plus sur cette affaire auprès des autorités du ministère de la Santé, au moment où nous quittions le centre Rotary aux environs de 17 h, les parents d’élèves venant des quartiers de Coyah et de Dubréka continuaient d’accompagner leurs enfants qui se plaignent des mêmes maux.

Aux dernières nouvelles, les autorités de là santé ont suspendu la campagne en attendant d’y voir clair !