Création d’emplois dans l’agrobusiness : une feuille de route présentée aux acteurs

juin 18, 2019 5:49

Lancée le 19 novembre dernier à Conakry par le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, c’est ce mardi 18 juin que la feuille de route opérationnelle du programme d’appui à l’Intégration Socio-Economique des Jeunes en Guinée (INTEGRA) destinée à faciliter l’emploi des jeunes au niveau des filières agricoles et agroalimentaires en Guinée, a été présentée aux cadres de l’administration publique et les acteurs du secteur privé.

En effet, c’est une initiative conjointe du gouvernement et de l’Union Européenne qui s’inscrit dans le contexte du Fonds fiduciaire de la valette en faveur de la réduction des migrations irrégulières vers l’Europe.

D’après Sadiq Syed, administrateur du programme INTEGRA, ITC (International Trader Center – ITC), cette feuille de route répond directement aux priorités du Plan National Développement Economique et Social (PNDS) 2016-2020. « Elle va permettre de valider des combinaisons des produits de marchés sur lesquels il y a des opportunités réelles de création d’emplois pour les jeunes de Guinée », a-t-il rappelé.

Pour sa part, Mme Cécile Benhamou, représentant de la délégation de l’Union Européenne a fait savoir que INTEGRA vise à créer des opportunités pour la jeunesse. « C’est le but même de cette feuille de route qui est un document très complet qui va édifier les efforts fournis afin de booster les opportunités d’emplois et intégration socioéconomique des jeunes. L’agriculture présente près de 80% de la population et près 90% des revenus en milieu rural. C’est pourquoi le choix de la filière agroalimentaire est extrêmement pertinent », a-t-il expliqué.

Dans son intervention, Marc Yombonou, ministre conseiller à la présidence de la République a affirmé qu’en tenant compte de l’initiative présidentielle, il faut se réjouir que l’INTEGRA-ITC est en train de prendre les recommandations du chef de l’Etat.

« Nous nous réjouissons le fait que ce programme prend en compte le PNDES. Ce programme conjoint de l’Union Européenne et le gouvernement guinéen est une réalité parmi tant d’autres projets. Il va considérablement baisser le flux négatif de nos jeunes vers un eldorado qui n’existe pas », a-t-il déclaré.

Dans son discours de circonstance, Mouctar Diallo ministre de la Jeunesse et Emploi Jeunes a fait savoir que le projet INTEGRA vise à freiner ou à réduire considérablement la migration illégale à travers leur insertion socioéconomique via la création d’emploi durable.

«Les jeunes constituent une franche importante de la population. Plus de 73% de la population ont moins de 35 ans. Le phénomène de la migration irrégulière constaté au niveau de la couche juvénile constitue une situation préoccupante pour notre pays. Parmi les secteurs pourvoyeur d’emplois pour les jeunes, figure la filière agro-alimentaire. Les potentiels des filières notamment le riz, le fonio, l’anacarde, le café, le cacao demandent à être soutenues pour atteindre les grands objectifs visés. Le gouvernement est engagé à mettre en œuvre toutes les activités nécessaires pour atteindre son objectif notamment dans les départements du Commerce, de la jeunesse, de l’Agriculture et de l’Industrie…», a expliqué le ministre Mouctar Diallo.