Crise à la Cour constitutionnelle: les magistrats préfèrent attendre la suite judiciaire

septembre 21, 2018 5:02
0

Réunis en assemblée générale ce vendredi 21 septembre, les magistrats étaient très attendus sur la crise qui prévaut à la Cour constitutionnelle. Mais la montagne n’aura accouché que d’une souris. Puisque les robins ont choisi de ne pas prendre position. En tout cas pour l’instant. En attendant que la justice se prononce sur la destitution de Kèlèfa Sall annoncée par ses huit collègues. Même si en off, certains parmi eux, croient que les arguments juridiques étalés par les frondeurs ne sont pas conforment à la loi.

«Comme c’est une question qui sera tranchée par des juges ( Ndlr : donc des magistrats), nous avons estimé impertinent de se prononcer maintenant. Nous préférons attendre la suite judiciaire sur la situation», nous a confiés un membre de l’Association des Magistrats de Guinée.  Devant les micros des journalistes, le président de l’Association, Mohamed Aly Thiam  s’est limité à dire que la majorité a décidé de retirer la situation de la Cour constitutionnelle de l’ordre du jour.  

Le thème sur la Cour constitutionnelle retiré de l’ordre du jour, l’assemblée s’est tenue sur le compte rendu de la délégation de l’Association à la réunion de l’Union internationale des magistrats et la cotisation des membres.