Crise à l’USTG: les congressistes de Mamou débarquent à Conakry et clouent au priori leurs camarades

octobre 31, 2018 6:13
0

L’USTG (Union Syndicale des Travailleurs de Guinée) traverse une crise aigüe. Les  membres de son Bureau exécutif se livrent  en spectacle et deviennent la risée populaire. Alors que le secrétaire général Louis M’Bemba Soumah avait décidé de reporter le congrès afin de ramener en leur sein toutes les fédérations dissidentes, Certains membres du bureau exécutif et de la base ont décidé de tenir leur  congrès à Mamou et qui a porté Abdoulaye Camara, un des Secrétaires généraux adjoints à leur tête.

Ce mercredi 31 octobre, les syndicalistes de ce «nouveau» bureau de l’USTG ont donc débarqué à Boulbinet, à Kaloum dans l’intention de récupérer non seulement leur siège mais aussi, rendre un vibrant hommage à Louis M’Bemba Soumah. Grande fut leur surprise ! Ils ont trouvé que tous les bureaux sont complètement inaccessibles. Lisez les témoignages de l’un des membres de ce bureau bis qui vient d’être mis en place.

«Le 26, 27 et 28 octobre, nous avons tenu le sixième congrès de l’USTG à Mamou. Ce matin nous sommes venus pour nous retrouver à notre siège qui appartient à tous les travailleurs car, c’est un cadeau que notre feu Secrétaire général Ibrahima Fofana nous a laissé. Ce n’est pas une propriété privée de Louis M’Bemba Soumah, encore moins d’Abdoulaye Sow ou d’Aboubacar Soumah. C’est un lieu où on défend l’intérêt des travailleurs et non d’un individu. C’est pour ces raisons que le nouveau Bureau Exécutif de l’USTG s’est donné rendez-vous ce matin pour venir rendre un vibrant hommage à notre ancien secrétaire  général, Louis M’Bemba Soumah que qui était absent lors de ce congrès. Mais très malheureusement, nous avons trouvé tous les bureaux cadenassés, les serrures ont été complètement changées», a expliqué Marie Yvonne Koumbassa, première secrétaire générale adjointe de la FESABAG (Fédération Syndicale Autonome des Banques, Assurances et Microfinances de Guinée) et également Trésorière du nouveau Bureau de l’USTG.

 S’exprimant sur le retour de la FESABAG, du SLECG (Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée) et autres à l’USTG, Marie Yvonne a regretté qu’ils ne devaient jeter l’USTG qu’ils ont enfantée pour la mémoire du fondateur feu Dr. Ibrahima Fofana. «Nos camarades qui viennent de rejoindre l’USTG sont les bienvenus notamment le SLECG et la FESABAG. Je rappelle que ce sont ces deux institutions qui ont créé l’USTG.  Honnêtement, j’étais étonnée quand les nouveaux dirigeants ont jeté leur bébé avec l’eau sale. Je ne pouvais jamais l’imaginer. Quel que soit le comportement de l’enfant, on ne le jette jamais avec l’eau sale. Plutôt on le récupère et on le protège. Mais très malheureusement, l’USTG a été rejetée par la FESABAG et le SLECG. Ce sont des gens qui ont adopté l’USTG. Si on adopte un enfant, on n’a pas le même sentiment que celui qui l’a mis au monde», a-t-elle déploré.

 Selon Yvonne Koumbassa, Abdoulaye Sow ne devrait pas abandonner l’USTG pour plusieurs raisons. Parce qu’il était le premier secrétaire général adjoint.

«Quel que soit le problème de l’USTG, Abdoulaye Sow devrait le surmonter pour la mémoire de feu Dr. Ibrahima Fofana. Hélas ! M. Sow n’a regardé que ses intérêts personnels. Il a trompé les travailleurs du secteur financier quand il quittait l’USTG. J’ai été très surprise de le voir louer Louis M’Bemba Soumah. Il est incohérent. C’est pourquoi j’invite tous les travailleurs du secteur financier à ouvrir les yeux. Abdoulaye Sow est en train de les vendre. Il nous a suspendus tout simplement parce que nous avons dénoncé ses lacunes, son comportement de corruption. Abdoulaye Sow passe tout son temps dans les bureaux des patrons pour les quémander», a-t-elle confié.

 Revenant sur le congrès de Mamou, la première  secrétaire générale adjointe de la FESABAG a rappelé que tous leurs ordres de mission et toutes les invitations ont été dûment signés par le secrétaire général «sortant» Louis M’Bemba Soumah. «Même nos patrons ont reçu les lettres d’invitation pour aller assister à notre congrès. Pendant que tous les congressistes étaient arrivés à Mamou, nous avions été surpris d’entendre que  Louis M’Bemba Soumah a reporté le congrès pour des raisons que lui seul connait», a-t-il fait savoir.

 Pour terminer, elle a regretté le fait que Louis M’Bemba Soumah a attendu que tous les représentants des 33 préfectures de la Guinée soient  arrivés à Mamou pour reporter le congrès. «Où est le respect de Louis M’Bemba pour ses camarades !», s’est-elle interrogée.