Crise politique guinéenne: la mission conjointe CEDEAO-UA-ONU ne fait pas bouger les lignes 

0
448

Le long entretien (plus de 2 heures) que la mission conjointe CEDEAO-UA-ONU a eu avec l’opposant et candidat autoproclamé vainqueur de la présidentielle du 18 octobre ne semble pas avoir permis de faire évoluer la position de ce dernier. C’est l’impression que Guineenews a eue en sortant du domicile de Cellou Dalein Diallo, dont l’accès a été momentanément autorisé à la presse, à certains leaders politiques et à des cadres de l’Ufdg.

Il y des signes qui ne trompent pas. Même si rien n’a filtré du long entretien qui a eu lieu ce lundi soir, 26 octobre, entre Cellou Dalein Diallo et la mission conjointe CEDEAO-UA-ONU au domicile du candidat de l’Ufdg à la dernière présidentielle.

En tout cas, le principal concerné n’a pas parlé au sortir de cette rencontre, alors que c’est lui qui aurait exigé la présence de la presse à son domaine où il devait recevoir finalement la déclaration… Et le discours du président de la commission de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) ne révèle pas grand-chose.

En réalité, Jean-claude Kassi Brou n’a rien dit de nouveau.  Accompagné de la commissaire aux affaires politiques de l’union africaine Coussouma Minata Samata et du  représentant spécial et chef du bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas, il remercie l’ancien Premier ministre d’avoir reçu sa délégation ambitionne de « contribuer à baisser la tension née de la présidentielle. »

Cela, à travers des consultations qui se poursuivront demain mardi 27 octobre après avoir débuté ce lundi, ajoute le diplomate.

Un discours quasiment creux qui s’est fait beaucoup attendre. Après l’annonce de cet bref entretien  avec la presse, les journalistes ont attendu presqu’une demi-heure avant l’arrivée de la délégation à véranda aménagée pour la circonstance. Une arrivée qui a été précédée par un long échange entre Dalein et ses hôtes tous debout finalement…

Et pour ne rien arranger, au moins deux responsables du partis de Cellou Dalein Diallo ont été mis aux arrêts. Pendant qu’ils sortaient du domicile de son leader juste après la mission et les journalistes, Fodé  Oussou Fofana et Kalemodou  Yansané ont été arrêtés par des agents.

A noter que le commissaire Behanzin, chargé des la paix et de la sécurité à la CEDEAO, bien que présent à  Conakry, n’a pas fait partie de la délégation qui a été rencontrée Cellou à son domicile. Certaines indiscrétions laissent entendre que le principal opposant au régime Condé aurait récusé le diplomate béninois. Le leader de l’Ufdg réagirait ainsi à l’attitude de ce dernier qu’il reproche d’avoir un parti pris pour son protagoniste Alpha Condé.