Crise post-électorale : Cellou pose des conditions pour rencontrer la mission internationale

0
513
Une mission conjointe CEDEAO, Union africaine (UA) et Nations Unies est arrivée en Guinée en vue de rencontrer les différentes partis prenants à la crise guinéenne. Ces émissaires devraient rencontrer Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) ce lundi. Mais ce dernier, depuis huit jours maintenant, est confiné chez lui à son domicile à Dixinn.
Le leader de l’UFDG a fait savoir à cette mission conjointe que s’il doit la rencontrer ce n’est pas à son domicile privé, mais à son bureau. Un bureau qui est inaccessible depuis que l’Agence nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) a publié les résultats de la présidentielle du 18 octobre, donnant Cellou Dalein vainqueur dès le premier tour avec 53% des suffrages.
Alors si donc Cellou Dalein va rencontrer les émissaires de la communauté internationale, il y a plusieurs préalables à faire notamment la levée du blocus à son domicile à Dixinn et à son quartier général à la CBG, sis à la Manière où devrait avoir lieu la rencontre.
« Et si tout cela est fait, Cellou Dalein sera prêt à les rencontrer et leur dire ses quatre vérités, les rappeler que depuis 10 ans il est en train de subir des violences de ce pouvoir », a indiqué Alpha Boubacar Bah, le conseiller de Cellou Dalein chargé des relations extérieures avant de faire savoir qu’une délégation du Conseil national des organisations de la société civile guinéenne (CNOSCG) s’était tendue chez le président de l’UFDG pour lancer des messages de paix, mais ce dernier leur aurait dit d’aller dire ça à ceux qui sont en train de terroriser les populations en haute banlieue.