Crise post-électorale : l’accès au domicile de Cellou interdit à la presse

0
440

Cellou Dalein Diallo devait animer un point de presse ce dimanche à son domicile à Dixinn. Mais un aucun journaliste n’a pu avoir l’accès. Des journalistes de la presse internationale venus plutôt ont été obligés de quitter les lieux, nous ont confié des témoins.

Certains journalistes guinéens ont failli être arrêtés. Interpellés, leurs motos saisies, ils ont été priés de quitter « immédiatement les lieux », puisqu’ils sont sur un terrain dont  » l’accès est interdit « .
Ayant compris que les journalistes ne seront pas permis de rentrer chez lui, Cellou Dalein a décidé de sortir rencontrer ceux qui étaient encore dans les parages.
Malheureusement, il a été bloqué dès la sortie de sa cour. Quand on leur a dit qu’il venait à la rencontre des journalistes, on lui aurait rétorqué qu’il n’y a pas de journalistes.
Pendant ce temps, sur l’axe Cosa-Hamdallaye, les militaires, gendarmes et policiers refusent tout passage. A Bambeto, des forces de l’ordre ont obligé des jeunes quittant l’aéroport de descendre de leur moto.
A Gnariwada, un motard a échappé de justesse aux policiers. Même des journalistes ont eu du mal à rejoindre le carrefour Hamdallaye.
Car depuis Koloma, à chaque 100 m, des militaires leur demandent de couper le moteur de leur engin, leur demandent où ils vont, certains sont plus conciliants, dès qu’ils savent que ce sont des journalistes, ils les laissent passer alors que d’autres l’acceptent difficilement.