Crise sanitaire et post-électorale en Guinée: Le prix des denrées alimentaires monte en flèche

0
540
Depuis l’arrivée de la covid19 en Guinée, le prix des produits alimentaires ont augmenté de façon  spectaculaire dans les différents marchés du pays. Une situation qui pèse sur le panier de la ménagère.

Au Yattaya, un quartier de la commune de Ratoma, le prix de plusieurs denrées alimentaires ont connu une hausse considérable notamment celui du sucre, du sac de lait, du riz, de la boîte de sardines, du beurre, de la mayonnaise ainsi que l’huile.

Selon Mamadou Minka Diallo propriétaire d’une boutique témoigne: « Aujourd’hui, le sac du sucre de 50kg qui se vendait à 300. 000 francs guinéens avant la crise de la Covid-19  se revend aujourd’hui à 310.000fg. Pour le sac de lait qui était à 890.000 francs guinéens est maintenant revendu à 900 000 GNF. Le prix d’un kilo passe de 45 000 GNG à 50.000 GNF.

Quant au carton de sardine qui se vendait à 210 000 GNF, il se négocie  maintenant à 230.000 GNF. D’ailleurs, les prix varient selon les lieux et les vendeurs. »

Une autre vendeuse qui préfère garder l’anonymat nous confie qu’avant la crise, le sac de riz de 50kg se vendait à 300 000 GNF. Il est désormais vendu à 325 000 GNF.

Poursuivant, elle ajoute qu’un bidon de 20 litres d’huile d’arachide qui se vendait à 125 000 GNF, se négocie aujourd’hui à 260 000 GNF. Quant à l’huile rouge, le prix du bidon passe de 190 000 GNF à 200 000 GNF.

Pour le sac de l’oignon, le sac se revend actuellement entre 175 000 et 190 000 GNF alors qu’il se vendait à 140 000 GNF.
A cette crise sanitaire, vient s’ajouter la crise post-électorale entrainant une hausse vertigineuse de tous les prix des denrées de toutes sortes.

Magnanfing DORÉ, Stagiaire